PUBLICITÉ

Donner une seconde vie aux jouets

Finances et consommation image article
Retour au dossier
Noël et cie

Oseriez-vous donner un jouet usagé à votre enfant à Noël? Mieux encore, auriez-vous l'audace d'offrir une poupée recyclée à votre nièce au risque de passer pour un mononcle cheap?

Je sais, ça ne se fait pas, ce n'est pas dans nos habitudes, ça manque de classe et puis pourquoi acheter vieux quand on peut se permettre d'acheter neuf? La liste des arguments contre pourrait s'allonger comme ça à l'infini. Malgré tout, de plus en plus de parents osent modifier leurs habitudes de consommation pour respecter davantage l'environnement, m'a confirmé la semaine dernière Sandra Babin, fondatrice du Lutin Vert à Montréal, une boutique sans but lucratif qui se spécialise dans la récupération et le recyclage de jouets usagés.

Ces parents «verts» ont souvent les moyens d'acheter du neuf, mais ils optent pour des jouets usagés par choix. Pourquoi continuer d'acheter des jouets neufs alors que nous pourrions donner une seconde vie à tous ceux qui traînent dans nos sous-sols et dont nous ne savons plus que faire? Après tout, les enfants ne voient pas la différence et si cela nous permet de faire d'importantes économies, pourquoi pas? Les normes et conventions sociales sont un problème de grandes personnes qu'il faut régler entre grandes personnes.

On peut faire plaisir avec du vieux, du recyclé. C'est une question d'habitude, de mentalités à changer. J'ai souvent donné aux petits voisins des jouets dont mes enfants ne se servaient plus. Ma voisine fait la même chose. Les enfants qui les ont reçus pour leur anniversaire étaient parfaitement comblés. Si vous avez peur de choquer, préparez les gens. Faites-leur connaître vos intentions. Expliquez-leur votre démarche: «J'achète usagé pour pouvoir offrir une planète propre à mes enfants.» C'est un peu utopique comme idée, mais c'est un point de départ.

Pourquoi ne pas profiter de la vague écologique pour lancer un appel à tous? Cette année, nous aimerions vous encourager à acheter des jouets recyclés à nos enfants pour Noël. Fournissez-leur les bonnes adresses s'il le faut.

Beaucoup de gens n'aiment pas fréquenter les friperies et les organismes de charité. Je comprends très bien le malaise de certaines de mes amies lorsque je tente de les entraîner dans mes cavernes d'Ali Baba. Il faut avoir le temps de chercher, et le goût aussi. C'est généralement le fouillis qui nous attend, et ça ne sent pas toujours le propre là-dedans. Tous ces endroits ne prennent pas nécessairement le temps de laver, de vérifier l'état des jouets, de les réparer et surtout d'aménager les lieux pour que l'expérience soit agréable.

Le lutin vert  Le lutin vert est malheureusement fermé

Lorsqu'elle a ouvert les portes des Lutins Verts, en décembre dernier, Sandra Babin a voulu éviter tous ces désagréments à sa future clientèle. Elle a été inspirée par la boutique Réno-Jouets à Québec. Le modèle n'existait pas dans la région de Montréal, alors elle l'a créé.

J'ai fait un détour par la rue Saint-Hubert la semaine dernière, histoire de jeter un coup d'oeil à cette fameuse boutique. L'illusion est parfaite. On se croirait presque dans un magasin qui vend du neuf. J'y ai trouvé des trésors à prix ridiculement bas qui feraient la joie de bien des enfants: des jeux de société de toutes sortes (Risk, Monopoly) pour moins de 12$, auxquels il ne manque aucun élément, des casse-tête complets, des Bionicles pratiquement neufs à assembler, des jeux pour stimuler les bébés, des voitures, des jeux de construction, des poupées à câliner, de jolies Barbies avec des ailes à ha-biller, des oursons en peluche qui sentent le propre et bien d'autres choses encore.

Tous les jouets sont réparés, nettoyés et désinfectés par des employés qui participent à un programme de réinsertion sociale ou donnent de leur temps bénévolement. Le décor est vivant, coloré, agréable et le service chaleureux.

Bien sûr, on n'y trouve pas nécessairement tous ces jouets dernier cri dont rêvent souvent nos enfants. Si la demande au Père Noël est très précise, on court le risque de ne pas trouver ce qu'on cherche dans ce genre d'endroits. Mais on ne sait jamais sur quelle perle on peut tomber. Plus les gens développeront le réflexe de donner leurs jouets usagés dans ces boutiques vertes, plus le choix offert sera grand.

Vous pouvez donner vos jouets usagés dans ces deux endroits qu'ils soient brisés, complets ou non.

Réno-Jouets

Chez Réno-Jouets, on estime que plus de 230 tonnes de jeux, de jouets et de livres sont détournés des sites d'enfouissement chaque année grâce aux dons de la population.

Réno-Jouets
2699 avenue Watt, local H (Parc Colbert) Québec
418-877-7878
www.reno-jouets.ca

Vous pouvez apporter les jouets dont vous désirez vous départir directement au magasin ou encore dans l'une des casernes de pompiers de la Ville de Québec. Chaque don permet de soutenir des organismes ou des projets venant en aide aux enfants.