PUBLICITÉ

Le film de votre vie parentale

Famille image article
On dit parfois des gens qui vivent une grande émotion qu’ils « voient passer le film de leur vie ».
 
Comme les parents vivent des montagnes russes émotionnelles, je me demande dans quelle catégorie on pourrait classer le film de notre vie parentale?
 
Oh, c’est assurément un film d’amour qui a parti l’aventure. La scène n’était peut-être pas si romantique, mais au moins les acteurs étaient convaincants.
 
Depuis, c’est devenu un film d’action. Cascades, courses endiablées, aventures… Les scènes sont parfois si essoufflantes qu’on songe à engager des doublures.
 
J’ai souvenir de nuits agitées avec un bébé qui refuse de dormir. Une fois enfin apaisé, au moment de le déposer dans son lit, je vous jure que ça ressemblait à un suspense! Va-t-il ouvrir un œil? Le plancher va-t-il craquer? Vais-je pouvoir redormir cette année?
 
D’ailleurs avec des jeunes enfants, les journées relax et les cures de sommeil ont aussi une section à eux : c’est de la science-fiction.
 
La période des couches et les épisodes de gastro ont généré leur lot de scènes d’horreur. Et vous pouvez me croire, ce n’était pas que des effets spéciaux.
 
Il faut l’avouer, la vie avec des enfants est une perpétuelle comédie. Ils ne réalisent pas à quel point ils sont drôles au quotidien. Quand ils exagèrent, argumentent ou font le bacon, on leur donnerait volontiers le prix des pires comédiens.
 
Il y a évidemment des petits drames au quotidien. Les enfants en vivent 10 fois plus que nous, mais les leurs durent 30 secondes. Ce sont des courts métrages dramatiques. Et puis ils passent à autre chose.
 
Parfois, les enfants nous font vivre des secondes angoissantes. Parce qu’ils disparaissent momentanément, parce qu’ils se blessent ou qu’ils courent en plein milieu de la rue. Ça, c’est dans la section film d’épouvante.
 
Depuis des années, nos weekends sont dans la catégorie sport. Des rebondissements, des palpitations, de l’action… Mais les finales hollywoodiennes sont rares. Nos films de sports à nous ont un scénario avec moins de trophées et plus de brassées de linge sale.
 
Finalement, une fois de temps en temps, il est possible qu’on se déplace vers la section « pour adulte ». Mais il faut que tous les figurants dorment et que les conditions soient vraiment favorables, sur le plateau...
 
Oui, les enfants mettent du piquant dans le film de notre vie. Et c’est pourquoi dans notre cœur, ils décrocheront toujours… le premier rôle.