PUBLICITÉ

Mes enfants n’ont pas eu la même mère

Famille image article
Si un jour mes cinq enfants font le bilan de leur vie avec moi, je pense qu’il y a aura oui, des similitudes dans leurs impressions et souvenirs, mais aussi, bien des différences.
 
Normal. Ils n’ont pas eu exactement la même mère…
 
 
Fille ainée a habité l’utérus et le coeur d’une jeune femme de 20 ans qui n'avait peur de rien et se préparait à tout. Je lisais tout ce qui existait à l’époque sur la maternité, même si je n’avais pas encore Internet. Je faisais l’épicerie en fonction des vitamines et minéraux et je me ruinais en vêtements et accessoires pour bébés tout en portant le même chandail informe à 10$. Après sa naissance, j’avais du mal à trouver le temps pour prendre une douche tellement je craignais qu’elle se réveille et pleure deux minutes, genre…
 
Son frère a squatté mon ventre à peine dix mois plus tard. Mais il a eu une mère plus fatiguée, un peu plus triste et nauséeuse.  Risquant de mourir dès ses premiers jours sur Terre, il a connu les incubateurs et les injections avant que je puisse réellement le bercer tout contre moi, des jours plus tard. Il a ensuite partagé des parents avec sa soeur. Des années plus tard, il a aussi vu sa mère devenir officiellement, par le biais d’un diagnostic, une mère du monde parallèle.
 
Ces deux premiers enfants ont aussi été élevés par une mère qui les voyait peut-être trop comme des adultes en construction, tentant de leur apprendre l’autonomie d’action et de pensée, cherchant à bien communiquer (trop communiquer)… Une maman qui changeait les fins des contes de fées, expliquant qu’il ne fallait pas tout lâcher pour un premier baiser…  Il faut dire que leur maman a connu la violence conjugale et la détresse économique. Mais elle était aussi plus en forme et tentait de compenser avec plus de jeux et de magie…
 
Puis, est arrivée une petite brunette, un mois après mes 30 ans. L’âge ultra limite que je m’étais fixé si je devais avoir un autre enfant… L’enfant qui est née dans un espoir de famille recomposée, accueillie par nous tous comme un superbe cadeau. L’enfant qui a finalement eu une maman monoparentale le jour de son cinquième mois de vie.  Une mère qui a dû cesser de s’apitoyer assez vite, grâce en grande partie à ce petit être qui souriait presque en tout temps (et la forçait à se lever!) C’est l’enfant qui a vu sa mère à la croisée des chemins: devenir aigrie ou faire encore plus confiance en la vie?
 
Ces trois premiers enfants ont eu une mère combattante…
 
Mon enfant #4 est née dans la stabilité. Des parents unis et amoureux, une maison toute neuve, moins de tracas financiers. Une mère moins en forme que pour les autres; deux fausses couches en un an n’ayant pas aidé… C’est l’enfant qui semblait avoir moins besoin de maman, puisqu’elle avait un papa hyper présent et aimant. C’est une enfant qui a reçu plein d’attention de la part de sa famille, mais qui a aussi vu ses parents tenter de se cloner pour s’occuper de tout le monde. C’est celle qui a vu passer le plus de séries « pour grands » à la télé, mais qui a porté aussi le plus de robes de princesses… Cette enfant aura eu la maman qui a appris à compter sur un partenaire.
 
Enfin, le #5, l’énorme surprise. Celui qui a tout remis en question chez ses parents. Celui pour qui il fallait le plus s’inquiéter, semblait-il, vu l’âge avancé de sa génitrice… C’est lui qui a maintenant la mère la moins inquiète (on est loin du petit bouton sur la joue qui fait courir chez le médecin!), mais la moins en forme. Une mère qui a perdu beaucoup de contrats, depuis cette grossesse, mais qui a su par le fait même, prendre plus le temps avec ce dernier poupon.  C’est aussi celui qui aura la mère la plus démodée, à l’adolescence, mais aussi… la plus expérimentée ;)
 
Ces deux derniers enfants ont une mère tolérante, mais pour le moment extrêmement désorganisée...
 
 
Mes enfants n’ont pas eu la même mère. Le contraire aurait voulu dire que je n’évolue pas. Que je ne tiens pas compte de l’unicité de chacun de mes marmots. Que rien ne me touche, ne m’influence. Que je suis un… robot?
 
De ce fait, chacun de mes enfants restera marqué de manière différente par ma petite personne… J’ose espérer qu’au final, le bon équivaudra au moins bon ou même, le dépassera.
 
Je sais une chose cependant: les 5 mères de mes 5 enfants ont un méga point en commun: elles les aiment tous à l’infini et plus loin encore… Car ils sont #eux.
 
 
Parents de plusieurs enfants, en quoi avez-vous changé au fil du temps selon vous?