PUBLICITÉ

Congé de bain

Organisation image article
« T’es-tu baignée aujourd’hui?... Parfait, congé de bain. »
 
Ah que j’aime la simplicité de l’été. C’est un plaisir de pouvoir troquer la corvée du bain contre la piscine.
 
Bon, je sais, ce n’est vraiment pas aussi propre. Et puis on devrait toujours nettoyer les résidus de chlore qui restent sur la peau après la baignade. Pfffff. L’important c’est que les enfants aient l’air propre et que les odeurs disparaissent. La piscine fait très bien le travail un soir de temps en temps.
 
Sauf dans les cas extrêmes, quand ils reviennent du parc avec des genoux verts, des pieds noirs, des taches de sang séchés et une couche de crasse dans le cou. Pas que je doute des capacités du chlore à faire partir tout ça, mais… Pas question d’entrer toute cette saleté dans ma belle piscine, bon!!!
 
Je ne sais pas quelle est votre relation avec le bain ou l’hygiène des enfants en général, chez vous.
 
Pour ma part, je dois avouer que je serais plus relax sur la fréquence des bains si ma Blondinette n’était pas aussi obsédée de la propreté. Depuis toujours, elle adore que ses enfants sentent bon. Qu’ils soient propres comme des neufs (…quoique quand ils sont arrivés…)
 
On s’entend, moi aussi je préfère savoir que mes enfants sont propres (surtout en vieillissant, alors que des odeurs terribles surgissent de certains racoins). Mais quand ils avaient deux ou trois ans, qu’ils passaient la journée à l’intérieur (l’hiver, par exemple), je ne voyais pas l’intérêt de les tremper en profondeur tous les jours. Un simple nettoyage (une toilette de chat, comme on dit chez nous) aurait suffi. Mais ça ne passait pas au conseil. Le bain, point.
 
Faut dire que quand les enfants sont petits, le bain est un divertissement pour eux. Je ne sais même pas s’ils savent que ça sert à se laver. Ils jouent, pataugent, éclaboussent, chantent et pètent, puis quand l’eau est froide, il faut les convaincre qu’il est temps de sortir.
 
Un jour ils découvrent que ce n’est pas si amusant, et ils jouent à faire semblant de se laver le plus vite possible. On est content qu’ils puissent être assez autonomes pour se laver par eux-mêmes (sauf les cheveux), mais comme on doute toujours qu’ils tournent les coins ronds, on finit par repasser partout pour être certains.
 
Puis un jour ils sont assez grands pour prendre une douche sans assistance. Et dans quelques années, ils prendront trois douches par jour et ce sera le combat inverse.
 
Voilà pourquoi la baignade est parfaite. Une saucette après le souper, ça sauve de l’eau, ça sauve du savon, ça sauve du temps et ça évite d’avoir à nettoyer la baignoire. Une solution parfaite pour les paresseux, les pressés ou les pingres. Encore faut-il trouver une piscine.
 
C’est drôle, tout de même. L’hiver on les frotte chaque jour quand ils ne sont pas si sales et qu’on manque de temps au milieu de la routine des soupers, devoirs et dodo. Et l’été, quand on a tout notre temps et qu’ils sont sales comme des gorets, on les envoie dans la piscine.
 
J’aime donner congé de bain. De toute façon, s’ils ne passent pas le test de qualité olfactive de Blondinette, je sais qu’elle les enverra aussitôt au bain.
 
Et plouf.