PUBLICITÉ

La boîte à lunch qui a sauvé mon couple

Organisation image article
Ma femme et moi, on s’entend une chose : On ne s’entend sur rien! La liste de nos désaccords est longue… vraiment longue, mais au sommet de cette liste : faire les lunchs des enfants. Moi je déteste faire les lunchs de mes enfants pour plusieurs raisons. De un, je suis lâche et paresseux, de deux, mes enfants devraient les faire eux mêmes et de trois, je déteste mettre 28 petits contenants dans mon lave-vaisselle pour ensuite les vider d’eau parce qu’ils se sont renversés durant la brassée de vaisselle.
 
Ma femme, elle, déteste faire les lunchs parce qu’elle est obsessive compulsive et que ça lui prend une éternité à les faire et que ça mange dans son temps sur Facebook.
 
Comme tout bon couple, nous communiquons assez mal. Je viens d’apprendre qu’après 4 ans de frustration refoulée, ma femme est au bout du rouleau avec les lunchs et que ça ruine son existence au point de rêver à notre divorce pour avoir une semaine sur deux sans avoir à faire de lunchs.
 
«Pourquoi est-ce tout le temps moi qui fait les lunchs?» me lance-t-elle les larmes aux yeux en attendant même pas les annonces durant La Voix. Réfléchir n’étant pas mon point fort, je réponds instinctivement “Parce que c’est moi qui fait ramène le plus d’argent à la maison…” erreur. Je vous passe les détails mais disons que je n’ai pas pu finir La Voix.
 
À tout problème, il y a une solution! Pour tenter in extremis de sauver mon couple, j’ai acheté ceci pour 35 $:
 
 
Bon, c’est cher pour un contenant de plastique, mais quand ton mariage a coûté 20 000 $, c’est quoi un petit 35 $ pour le réparer!
 
Et là j’ai regardé mon épouse dans les yeux et j’ai dis : “Si moi je ne veux pas faire les lunchs et que toi tu ne veux pas faire les lunchs, il faut que nos enfants le fassent eux mêmes!” Ma femme n’était pas prête pour ça mais nous n’avions pas le choix. Vous savez qu’en 2016, c’est toute une tâche de confectionner un lunch qui est politiquement correct pour l’école. Vous pouvez lire mon autre billet à ce sujet.
 
J’ai donc fais descendre les enfants dans la cuisine et je leur ai annoncé la nouvelle. “Voici... papa et maman sont à boute! Vous êtes grands maintenant. Ceci est votre nouvelle boite à lunch. Il y a 5 compartiments, vous devez mettre quelque chose dans chaque compartiment. Il doit y avoir au moins un fruit, au moins un légume et zéro trace de noix… GO!!!”
 
Les enfants étaient excités par cette nouvelle responsabilité. Un d’entre eux a sauté sur les framboises que j’avais achetées pour mon bureau, l’autre s’est fait un sandwich au ketchup et moi je retenais mon épouse à deux mains pour ne pas qu’elle intervienne, bref, une belle soirée. En bout de ligne, les lunchs ont été faits par quelqu’un d’autre que moi, le lave-vaisselle était vidé de tous ces petits pots désagréable et mon fils a appris qu’un sandwich au ketchup, ce n’est pas fantastique.
 
Moi et ma femme on a recommencé à se parler, on a du temps pour apprécier la vie familiale et nos plus grands rêves n’impliquent plus d’avocats et papiers de divorce.
 
Je vous souhaite à tous de vivre un moment comme celui-là dans votre vie.
 
Vive les lunchs!