PUBLICITÉ

La vie au milieu des plats à lunch

Organisation image article
Nos enfants vont dans une école verte. Ce qui veut dire qu’on accorde une grande place à l’environnement et qu’on fait notre part pour favoriser les bonnes habitudes écologiques.
 
Concrètement, réduire ses déchets, ça veut aussi dire utiliser beauuuuucoup de contenants réutilisables.
 
Entre vous et moi, avec les années, on en vient à développer une relation amour/haine avec les plats à lunch.
 
Il y a de grands avantages pour la planète. Mais pour l’humain, il y a quelques petits désagréments.
 
Quelques raisons de grogner contre les plats à lunch :
 
  1. On passe notre vie à les laver
 
Avec 3-4 contenants par jour par enfant, ça s’accumule vite. Et comme les lave-vaisselles ne sont pas toujours configurés pour accueillir autant de formats étranges, on finit souvent nos journées avec le rituel du lavage de plats à la main.
 
  1. Les essuyer à la main, c’est une horrible corvée
 
Les ingénieurs cruels qui ont inventé le petit rebord attrape-mousse savaient ce qu’ils faisaient. Ils voulaient nous rendre fous! Et ça fonctionne. Il paraît qu’essuyer un tas de plats à lunch (et leurs couvercles!), c’est un des emplois offerts en Enfer.
 
  1. Le rangement de tout ça est un casse-tête
 
Avoir plein de formats de plats différents, c’est très pratique pour les remplir. Mais très peu pour les ranger. Et quand arrive les vacances, on découvre que la maison est trop petite pour le nombre de plats de plastique qu’on possède.
 
  1. On ne trouve jamais le bon couvercle
 
Le petit bas orphelin dans la sécheuse, c’est un casse-tête d’amateur. Gérer les couvercles de plats à lunch qui traînent partout, se cachent quand on les cherche et se multiplient en secret, ça c’est un vrai défi!
*Attention aux couvercles qui fittent « presque » mais qui n’attendent que d’être dans la boîte à lunch pour s’enlever de là et répandre leurs dégâts dans les plus sombres racoins. 
 
  1. Les enfants oublient de les ramener
 
Un sac à sandwich jetable, on ne s’y attache pas trop. Mais les plats, on aimerait bien les revoir, éventuellement. C’est sans compter la créativité sans borne des enfants, qui inventent toujours de nouveaux endroits où les oublier.
Et quand ils reviennent enfin… ah l’odeur!
 
  1. Ce n’est jamais le bon format
 
Un peu à cause de tout ce qui est mentionné plus haut, on dirait que le bon format n’est jamais disponible quand c’est le temps. Appelez ça la Loi de Murphy, version Tupperware.
 
  1. Ils prennent énormément de place
 
Trouver comment nourrir nos enfants n’est qu’une partie du défi. Après, il faut trouver le moyen de faire entrer ça dans la boîte à lunch. Le plat de lunch, le plat de légumes, le plat de collation le plat de dessert, le contenant de jus… Bonne chance!
 
 
Mais voilà, il faut ce qu’il faut. Alors je retourne de ce pas gérer mes contenants.
 
Sans en faire tout un plat, gni gni gni.