PUBLICITÉ

L'art de conduire une poussette

Organisation 0-24 MOIS image article
Avez-vous votre permis de conduire une poussette, vous?
 
Parfois, je me demande si on ne devrait pas faire passer un examen de conduite, pour ça. Non, mais on sous-estime cette facette importante de la vie familiale, dans les guides de futurs parents. Y’a plein de chapitres sur des choses futiles comme l’allaitement, les couches ou les coliques, mais sur l’art de bien conduire une poussette en toutes circonstances, rien du tout!
 
J’imagine déjà le syllabus d’un éventuel cours de conduite de poussette :
 
La poussette en milieu urbain :
-          Nids de poules : Effets sur le sommeil du bébé
-          À quelle distance garder les envahisseurs inconnus qui veulent toucher votre bébé
-          Freinages et accélérations : comment se virer sur un dix cennes.
-          Trop chaud, trop froid? Comment douter sereinement et vérifier 12,000 fois si notre bébé a l’air heureux.
 
La poussette dans les endroits restreints :
-          L’art de naviguer efficacement entre des racks de linge d’une boutique
-          Comment ouvrir une porte en tenant une poussette
-          Sourires et excuses : l’art de rouler sur les pieds des gens avec élégance
-          (Et le plus important selon moi) : Comment positionner sa poussette dans une allée pour ne pas nuire au reste de l’univers.
 
Et finalement il y a cours « Poussette, niveau avancé » :
-          Comment plier sa poussette à une main, en tenant le bébé de l’autre.
-          Biberons volants et doudous perdues : Comment surveiller dans l’angle mort tout ce que votre passager lance par terre.
-          Comment maximiser l’utilisation de sa poussette en traînant le plus de choses possibles dessus (sans oublier d’y déposer son enfant)
-          Au magasin, comment garder son enfant à bonne distance des choses à attraper.
 
 
Après le cours, on pourrait commencer par obtenir un permis temporaire (donc être accompagné d’une autre poussette d’expérience dans nos sorties).
Puis se promener seuls en poussant un sac de farine, affublés d’un dossard « Parent-élève aux poignées ».
Et enfin obtenir notre permis probatoire de conducteur/trice de poussette. Ah, la liberté.
 
Quelques notes dans le plan de cours:
On peut mesurer un bon conducteur de poussette par sa vitesse. Non pas la vitesse qu’il roule, mais la vitesse avec laquelle son passager s’endort!
 
D’ailleurs, parlant de dormir, la Loi de Murphy possède aussi sa version mobile qui stipule que :
Dans une mauvaise journée de parent, un enfant s’endormira dans sa poussette seulement quand la ballade est sur le point de finir.
 
Finalement, pour les experts et les pilotes chevronnés, on propose des activités variées :
-          Cardio-Poussette
-          Tae-Kwon-Do-Poussette
-          Trampolino-Poussette
 
Oui, la poussette est un morceau important de la vie familiale. Et si vous croyez qu’elle est encombrante, attendez de sortir pour la première fois SANS poussette. Quand vous trainez déjà les manteaux, sacs, parapluie, jouets, doudous, collations et que votre enfant perd subitement l’usage de ses membres inférieurs et réclame une place au creux de vos biceps, je vous jure que vous allez vous ennuyer de la poussette.
 
À vos marques, prêts, poussez.