PUBLICITÉ

Une chambre de bébé indigne de Pinterest

Organisation 0-24 MOIS image article
Quand j’ai appris ma dernière grossesse (et que je suis revenue de ma stupeur), je me suis mise à imaginer la future chambre de mon bébé.
 
Et j’avais de l’ambition! Rapidement, des images « parfaites » me sont venues en tête. Des teintes, des objets de décoration, une harmonie…
 
Assez rapidement, je me suis rendu compte que mes envies dépassaient nos moyens… À moins de me mettre à la couture et à l’artisanat, choses pour lesquelles je n’ai pas vraiment de talent et de temps, il fallait que je réévalue mes ambitions.
 
Soyons réalistes et raisonnables. Pour un dernier bébé (oui c’est officiel, c’est vraiment le dernier!!), il aurait été stupide de changer le mobilier. Déjà, j’oubliais certaines couleurs qui selon moi, ne convenaient pas avec la couleur du bois.
 
Les ensembles de literies qui rejoignaient le plus mes « fantasmes » étaient hors de prix.  J’ai cogité bien longtemps, débattu avec mon chum et nous avons finalement acheté la literie qui se rapprochait de mon second fantasme. Avec ce point de départ, nous allions organiser le reste.
 
Autre débat de couple : je voulais deux teintes de bleu (je sais, c’est peu original pour un garçon, mais ce que femme enceinte veut…). Un mur très foncé, sur lequel je mettrais des éléments décoratifs et ou nous placerions la tête du lit. Et les autres plus pâles, avec les moulures foncées.
C’était trop foncé pour Chéri. J’y suis allée d’un ton plus pâle.
 
Une fois les murs peints, ça ne « fittait » plus vraiment avec la literie…Tant pis!
 
La date de l’accouchement approchait et la chambre était encore « toute croche »…
 
Nous aurions pu nous éreinter dans un sprint ultime, mais je n’ai pas voulu. À quoi bon dans le fond? Bébé dormirait quelques mois dans notre chambre et son petit lit était déjà installé près du nôtre. De plus, nous attendions la visite de ses grands-parents,  qui occuperaient la chambre de leur petit-fils pour trois semaines.
 
Bébé a finalement rejoint sa chambre, dans laquelle il y a son lit, une commode et une table à langer… et depuis quelques semaines, deux matelas  empilés, car nous avons eu de la visite cet automne et ma fille a dormi avec son frère pour prêter sa chambre.
 
Des jouets traînent par terre, le lit n’est toujours pas centré ni entouré de décos pour le mur « foncé pas assez foncé ». Le mignon éléphant décoratif que je voulais déposer sur une tablette pas encore posée dort dans le garde-robe.
 
À la fenêtre, il y a encore le rideau fuchsia d’une de ma #3 qui occupait la pièce avant de s’établir au sous-sol…
 
Décidément, la chambre de fiston est bien loin de celle que j’imaginais de prime abord!
 
Elle ne mérite pas de figurer sur Pinterest!
 
Mais savez-vous quoi?
 
Les matelas et coussins par terre, je n’ai pas envie de les enlever tout de suite…
 
Avec un bébé qui pense qu’à 8 mois, on doit marcher, grimper et fouiller partout, je trouve ça bien pratique de m’installer dans sa chambre pour travailler sur le matelas pendant qu’il joue près de moi en sécurité.
 
Et quand il grimpe sur moi pour me faire des bisous (qui tirent sur les morsures!) pleins de bave, qu’il me fait des câlins et qu’il rit aux éclats, je me dis qu’on s’en fout, des décors Pinterest!
 
Hier, après son bain, nous jouions justement sur les matelas. On a fini sur le dos, son petit bras autour de mon cou, sa joue contre la mienne, regardant le soleil en plastique IKEA qui sert de luminaire depuis 8 ans.
 
Je me suis dit que ce n’était pas le soleil des Caraïbes. Que ce n’était pas une chambre de magazine non plus.
 
Mais que lui et moi, on était bien en titi.
 
On décorera plus tard…