PUBLICITÉ

10 résolutions pour abaisser le stress parental

Parents image article
Au milieu des pubs d’appareils d’exercices miraculeux à vous pour 3 paiements faciles de 99,99 $, de nouveaux régimes et de timbres de nicotine, j’ai envie de vous proposer quelques résolutions. Elles ne changeront pas le monde, mais réduiront peut-être la pression sur vos épaules cette année? (Si elles fonctionnent, j’accepterai 4 paiements faciles de 99,99$ ;))
 
Pratiquer la surdité sélective
Dans l’idéal, ce sont toutes les personnes toxiques, démoralisantes ou dévalorisantes qu’il faudrait expulser de nos vies, mais comme ça peut s’avérer ardu, on ne les écoute pas! Chantons dans notre tête à la place, elles finiront par se tanner!
 
Accepter les limites
Les limites de nos enfants, nos limites physiques, émotionnelles. Les limites de notre patience, de notre résistance, du territoire de la maison qui demeurera en ordre…
 
Poser des limites
C’est correct de dire « non » sans accepter la négociation parfois. C’est correct de tenir son bout devant la marmaille. C’est correct de dire qu’on n’est pas capable, pas disponible, en ce moment. Ne vous en faites pas ; ils ne finiront pas dans la rue ou à l’institut psychiatrique pour ça. Ça risque même de les aider, le saviez-vous ? ;)
 
Consommer les « pros » avec modération
Enseignants, psychologues, éducateurs en tous genres, coachs de vie, nutritionnistes, etc. L’humanité s’est débrouillée longtemps avant l’apparition du Mieux Vivre. Cette année, comme parent, on pense à SE faire confiance à soi aussi!!!
 
Se laisser aller régulièrement
C’est bien beau l’ordre, l’organisation, la routine, la discipline… Mais comme le dit un vieux slogan, la modération a bien meilleur goût! Que vous soyez un peu beaucoup passionnément control freak ou pas, forcez-vous à jouer au salon pendant que la vaisselle demeure sur le comptoir de temps en temps. Ne soyez pas scandalisé à l’idée de donner des céréales ou des pâtes au beurre sans ajout hormis peut-être du « parmesan » Kraft. Soyez fou et faites sauter un bain ou deux aux enfants! Couchez-vous tous plus tard un soir de semaine!
 
Cultiver l’humour
Quand on pratique son sens de l’humour en presque toutes situations, on s’aperçoit qu’on peut réellement rire de presque tout dans la vie… et que ça fait du bien!
 
Cesser de vouloir prévoir l’avenir trop longtemps d’avance
C’est tellement difficile, quand on est parent. Après tout, faire des enfants, c’est se projeter (et parfois se faire projeter) dans le futur en permanence. Mais ça peut s’avérer stressant! Et plus souvent qu’autrement, bien inutile, puisque les imprévus surviennent sans cesse. Alors on essaie de demeurer ici et maintenant le plus possible. (Là j’arrête, je commence à sonner pas mal trop gourou!!!)
 
Mettre la culpabilité à la porte
Eh oui! Il y en a des plus difficiles que d’autres! Mais si on commençait au moins à regarder cette souffrance inutile en pleine face? De plus, penser que tout ce qui va mal ou presque vient de nous, ce n’est pas un peu égocentrique comme attitude? Promis, même nos enfants ne dépendent pas que de nous, même si on peut se croire le centre de leur univers…
 
Arrêter de se comparer aux autres parents
Contrairement à ce que vous pourriez être tentés de croire en lisant votre fil Facebook, tout le monde n’est pas riche, en forme, en santé, en amour, en voyage permanent et heureux en permanence dans une maison Spic and Span. Alors arrêtez de vous sentir minables de ne pas nager dans le bonheur maximal tout le temps. Et si au contraire, votre fil Facebook vous montre la misère des autres et que vous, vous semblez choyé, ne commencez pas à vous sentir mal d’être heureux!!!
 
Ne pas trop se fier aux listes sur le Web
Ce n’est quand même pas une blogueuse qui a votre (ré)solution, votre vérité! Alors surtout, surtout, faites à votre tête, écouter votre instinct, entretenez votre confiance en vous et…
 
BONNE ANNÉE!!!