PUBLICITÉ

Besoins particuliers : comment aider les parents ? (1re partie)

Parents image article
J’ai une belle communauté virtuelle sur Facebook qui me permet de sonder des parents sur différents sujets. J’aime le faire parce que je sais que je n’ai pas le monopole des bonnes idées ! Du coup, j’apprends beaucoup et j’adore ça !
 
Quand lundi soir dernier, en plein rush des devoirs-leçons-soupers, j’ai fait un appel à tous, je ne m’attendais pas à recevoir tant de réponses !   
 
Voici la publication en question :
 
[JULIE VEUT SAVOIR] Lâchez-vous lousse et dites-moi, qu'est-ce qui vous ferait du bien comme parents d'enfants à besoins particuliers/différents/malades/alouette d'entendre? De recevoir? J'ai besoin d'exemples pour les partager ensuite dans un billet chez Yoopa (j'ai beaucoup de bonnes idées, mais je veux aussi connaître les vôtres!), merci! #Julieveutsavoir #sensibilisation
 
J’aurais voulu partager toutes les idées, compiler toutes les fois où le mot «répit» est sorti, mais c’est impossible dans un seul billet.
 
J’ai quand même pris le temps de lire tous les commentaires et j’ai essayé d’en faire un court résumé. Naturellement, il n’est pas complet et je vous invite à le partager en commentant ! En prime, de plus en plus de gens seront sensibilisés à la vôtre (nôtre) réalité.
 
Comment aider les parents d’enfants à besoins particuliers? De quoi ont-ils besoin ?
 
1. Les parents ont besoin de répit et de gardiennage, que ça soit le temps de prendre une douche ou d’un week-end, c’est une des choses dont ils semblent le plus avoir besoin, sans y avoir accès parce que ça coûte trop cher, que l’entourage ne l’offre pas, que les listes d’attente sont trop longues, que ça représente un trop grand stress, etc.
 
2. Les parents ont besoin d’écoute et de présence, sans jugement, sans avoir peur de passer pour des victimes, de faire pitié ou de se plaindre, sans se faire dire quoi faire ou ne pas faire, quoi lire ou ne pas lire, quoi manger ou ne pas manger, etc.
 
3. Les parents ont besoin de temps pour se ressourcer, lire, prendre un bain, remplir la paperasse, s’occuper de leurs autres enfants, faire du ménage, de la popote, du jardinage, payer les comptes, retourner les appels, faire les courses, gérer la prise des rendez-vous, se rappeler qu’ils ont aussi un couple, des amis, des rêves, un emploi, etc.
 
4. Les parents ont besoin d’aide humaine pour des gestes du quotidien comme les repas, le lavage, le ménage, le jardinage, le déneigement, les devoirs, les courses (pharmacie, épicerie), la paperasse, les soins aux enfants, etc.
 
5. Les parents ont besoin d’aide financière pour payer l’essence, les stationnements aux hôpitaux et CLSC, le taxi, les services d’un psychologue pour eux, du répit, du gardiennage, des thérapies pour les enfants, des loisirs adaptés, du matériel, des activités et des loisirs pour les autres membres de la famille, etc.
 
6. Les parents ont aussi besoin de calme, de silence, de repos, de simplicité, de nature, de compréhension, de sourire, de bienveillance, de paix, de reconnaissance, d’une tape sur l’épaule, etc.
 
7. Les parents aimeraient pouvoir recevoir un massage, un petit café, une invitation avec tous les membres de leur famille, de l’aide des deux paliers gouvernementaux, de la collaboration entre les différents intervenants, etc.
 
 
Si vous avez besoin de parler, voire pleurer et crier, vous pouvez appeler la Ligne Parents, de la Fondation Tel-jeunes, au  1-800-361-5085.  Ils sont là pour nous. Sinon,  en situation de crise, appelez au 811, ils vont pouvoir vous diriger aux bonnes places. Et  surtout, ne restez pas seul.
 
Et vous, avez-vous d’autres conseils à nous partager ?