PUBLICITÉ

Les années 1950: mère avant tout!

Parents image article

Au Québec, dans les années 1950, une femme féconde donne naissance à un enfant à tous les 20 à 30 mois. La femme est mère tellement souvent que la maternité n’a pas la même importance que nous lui accordons de nos jours.

Les années du baby-boom sont marquées par une mainmise totale des médecins sur le corps des femmes, contrairement aux années précédentes. Les femmes n’allaitent pas parce que la religion catholique éprouve des difficultés avec le corps et la sexualité, et cela se transpose dans la culture populaire en un total mépris du corps.

© Photo d’archives de Marguerite Lacasse
Une mère et ses trois jeunes enfants, en 1955

La consigne de l’époque est de ne jamais oublier que les femmes sont avant tout des épouses et des mères: elles ne portent jamais de pantalons, même pour faire le ménage et portent la gaine en tout temps pour un maintien impeccable. Pour sortir, elles mettent un chapeau et des gants assortis à leur sac et à leurs chaussures à talons hauts, ainsi que des bas de nylon.

Faire autrement aurait été mal vu: pendant  longtemps, les femmes ont dû se vêtir correctement pour ne pas tenter les hommes et les inciter au péché.

Pas question pour elles de trop se dévêtir par journée de grande chaleur ni de se baigner impudiquement en présence d’hommes sans passer pour des dévergondées.

On écoute le hockey en noir et blanc à la télévision et le catalogue Eaton permet d’acheter sans se déplacer: bicyclette, couches, robes, sous-vêtements, tissu à la verge, service de vaisselle. Maman et papa se prénomment…«Môman» et «Pôpa», comme dans La petite vie!

Faits saillants
1950-1959
Taux de natalité: 30,2 pour mille.
Nombre de naissances: 1 347 037.
Les parents sont mariés dans 96,7% des naissances.
Fait saillant: invention de la pilule contraceptive (1956).

Yolande Dufour se souvient

 «J’ai eu 7 enfants en 6 ans et demi et mes 5 premières filles sont nées en 32 mois – dont deux couples de jumelles, raconte gaiement Yolande, une grand-maman de 80 ans! Il y avait des jours où s’alignaient une cinquantaine de couches en coton sur la corde à linge, avec quatre enfants aux couches en même temps. Nous avons acheté un ensemble de laveuse/sécheuse que lorsque mes deux premières jumelles sont nées.

«Quand mon septième enfant a eu un an, en 1966, j’ai eu mon premier lave-vaisselle. Il m’arrivait souvent de faire la vaisselle le matin, quand j’étais en forme… tellement j’étais fatiguée le soir, en me couchant.

«Un été, pour partir en vacances, mon mari avait loué une grande maison de deux étages à Old Orchard. Nous sommes partis avec ma belle-sœur - qui avait elle aussi sept enfants et qui s’autorisait des petites vacances (!), six enfants dans la voiture familiale et tous nos bagages. Rendu là-bas, mon mari s’est dépêché d’aller jouer au golf à Ogunquit. Nous, les femmes, dans le temps, nous nous arrangions toutes seules avec nos enfants!

© Photo Yolande Dufour
Sept enfants au Parc Belmont.

«Quand mes plus vieilles jumelles ont fêté leurs 10 ans, nous avons décidé de fêter ça en famille au Parc Belmont, l’attraction, à l’époque! Nous sommes partis pour nous amuser tous ensemble en autobus. C’était loin, le Parc Belmont! En sortant, j’ai acheté le gâteau de fête et nous sommes rentrés à la maison en taxi, à sept, le gâteau sur les genoux. Pendant ce temps-là, mon mari, lui, avait pris sa journée de congé pour aller jouer au golf!»

 

D'un baby-boom à l'autre: