PUBLICITÉ

Les nouveaux parents

Parents 0-24 MOIS image article
 
Les nouveaux parents, peu importe leur âge, ont ce petit je-ne-sais-quoi qui attire le regard.
 
Ils ont des yeux immenses et tout petits à la fois, partagés entre les nombreuses découvertes liées à leur rôle et la fatigue du sommeil perturbé.
 
Ils ont ces certitudes qu’il serait vain de vouloir leur enlever et ces inquiétudes impossibles à réellement rassurer.
 
Les nouveaux parents débordent de cette fierté incommensurable, inimitable, adorable.. Celle d’avoir donné la vie au plus beau miracle de l’histoire.
 
Ils sont repérables de loin, grâce évidemment à leurs couffins et leurs poussettes rutilantes, mais aussi par cette aura indescriptible qui les enveloppe; un genre de bonheur lumineux.
 
 
Ils se sont juré de ne rien changer à leur vie et font encore tout en oeuvre pour y arriver.
 
Les nouveaux parents parcourent les allées des magasins avec fierté et scrutent les accessoires pour bébés avec avidité.
 
Ils sentent la lessive pour bébé, le lait et un peu le vomi. C’est le parfum de ce début de vie.
 
Ils mangent et se douchent quand ils pensent le pouvoir, dorment au début d’un seul oeil et ensuite comme des loirs.
 
Les nouveaux parents semblent avoir approché le Saint Graal, découvert un secret précieux, rejoint un groupe mystique; celui de la parentalité.
 
Ils chantent des berceuses et sourient dans le vide, ont parfois envie que bébé se réveille pour les regarder.
 
Ils songent avec espoir à leur avenir familial et se disent qu’ils feront différemment, mieux même, que leurs prédecesseurs. C’est normal.
 
Les nouveaux parents ont des débats existentiels. Combien de couvertures? Quand introduire les purées? 
 
Ils ont parfois envie de sortir à deux, mais se demandent qui donc saurait vraiment s’occuper du trésor quelques heures?
 
Ils ont peur des microbes, des kidnappeurs, des BPA, des guerres et pleurent soudainement devant des publicités et encore plus devant le Téléthon…
 
Les nouveaux parents, même crevés, ont cette énergie qui déplacerait des montagnes, ce charisme qui donne envie de les accompagner… même s’ils sont si bien, dans leur petit cocon nouvellement créé.
 
Ils changent des couches avec ravissement, plient des pyjamas avec attendrissement.
 
Ils paniquent pour un bouton ou un éternuement, ont l’impression que bébé hurle quand il pleurniche doucement.
 
Les nouveaux parents sont merveilleusement attachants, intéressants, stimulants. 
 
Ils nous rappellent combien le principal, l’important, demeure ce petit enfant.
 
Ils nous donnent envie de cajoler nos bébés à nous, devenus grands.
 
Les nouveaux parents sont l’espoir incarné, ceux qui assurent la pérennité.
 
Ils oublient de se chicaner, de se reprocher, parfois de se rapprocher.
 
Ils oublient de ne pas s’oublier… et ça risque de continuer…
 
Les nouveaux parents sont aussi contagieux; ils donnent souvent envie de les imiter.
 
Heureusement, vous êtes ligaturée/vasectomisé!
 
Sans blague, rien ne peut imiter les nouveaux parents… à part les autres nouveaux parents. C’est ce qui est charmant dans tout ça; depuis la nuit des temps, les nouveaux parents accueillent leurs superbes poupons et ressentent soudainement tellement d’amour qu’ils se voient capables de changer le monde.
 
Et ils le changent, une couche à la fois, une caresse à la fois, une erreur, une réussite à la fois…
 
 
C’est vraiment merveilleux, des nouveaux parents…