PUBLICITÉ

L'influence positive du père dès les premiers mois

Parents image article
Présenté par

Les pères auraient très tôt une influence positive sur leurs enfants. En jouant et en les prenant souvent dans leurs bras, ils pourraient aider à réduire l’apparition de mauvais comportements chez leurs enfants, démontre une récente étude britannique.

Les capacités parentales sont d’importants indices de l’émergence de problèmes de comportement chez les enfants, les plus communs étant les troubles psychologiques.

Comme les pères et les mères interagissent différemment avec leurs enfants — les papas les stimulant plus physiquement par exemple —, des chercheurs se sont intéressés au rôle du père dans les premiers mois du développement de l’enfant.

Ils ont recueilli des données sur le comportement d’enfants, âgés de 3 mois à 1 an, et sur les interactions père-enfant auprès de 192 familles. Des enregistrements vidéo ont aussi permis d’étudier la manière dont les pères s’occupaient de leurs enfants – avec sensibilité, distance, intrusion, etc.

Les chercheurs se sont rendu compte que dès leur premier anniversaire, les enfants de pères plus distants montraient davantage de signes de troubles de comportement (taper, mordre, etc.). Ces troubles prenaient aussi plus d’ampleur au second anniversaire. Les enfants qui bénéficiaient, quant à eux, d’un contact chaleureux étaient moins agressifs, hyperactifs ou en opposition au même âge.

Ils ont aussi découvert que cette influence paternelle pourrait être plus déterminante chez les garçons que chez les filles sans toutefois pouvoir en expliquer la raison.

Encourager les pères à prendre soin et à câliner leurs bébés, le plus tôt possible, pourrait donc aider à prévenir des problèmes de comportement qui surgissent lors de la petite enfance, pensent les chercheurs.

 

À lire également

Allez les pères, on vous fait confiance