PUBLICITÉ

Partir seule

Famille image article
Je quitte dans quelques heures pour le Nouveau Brunswick. Je suis invitée au Salon du Livre de Dieppe. Oui, rencontrer mes lectrices et lecteurs de ce beau coin de pays m’enchante mais ce qui me comble littéralement de joie est d’être seule pendant 5 longs jours….
 
Toute seule, comme dans « pas d’enfants », « pas de lunch à faire » et « pas de mari ». Toute seule avec la personne que j’aime le plus au monde : moi. À faire la grasse matinée, bon, probablement seulement jusqu’à 7h50, mais un peu grasse, quand même ! À siroter des cafés avec ce vieil ami que je ne vois pas souvent, le silence.
 
Vous trouvez épouvantable que je ressente ce grand bonheur à l’idée « d’abandonner » ma progéniture ? Vous avez le droit. Mais secrètement, n’en rêvez-vous pas aussi ? Et mes beaux enfants d’amour, ils seront avec leur père et leur beau-père. Qui sont tous les deux merveilleux, soit dit en passant. Et si ces quelques jours de séparation étaient bénéfiques, et pour eux, et pour moi ? Peut-être mangeront-ils plus de chips qu’à l’habitude, so what ? Peut-être que papa oubliera de leur donner les 24 vitamines que je leur donne, moi, le matin… so what ?
 
Je pars la tête et le coeur tranquilles parce que je sais qu’ils sont en sécurité et que moi, ce soir, je serai dans une autre province, dans un autre bain et dans un autre état d’esprit. Seule, libre et toujours maman.
 
De l’amour plein ma valise, je voyage léger. 
 
Guylaine Guay est aussi l'auteure du nouveau livre C'est bon d'être moi aux Editions Libre Expression.