PUBLICITÉ

5 façons de remplir notre réserve de patience

Besoins et solutions image article
Avec les enfants, le boulot, les embouteillages et les préoccupations quotidiennes, notre réserve de patience s’épuise rapidement. Allez hop, on la remplit pour poursuivre toutes nos activités avec le sourire!
 
1. Arrêter de la vider
Parfois, la seule solution pour avoir de la patience est de ne pas piger dans notre réserve. On essaie d’identifier les situations qui nous font sortir de nos gonds et on trouve des solutions concrètes pour soit les contourner ou les résoudre. Pour ménager notre réserve, on développe le réflexe de se demander si notre impatience est réellement justifiée ou non. Si cette technique n’augmente pas nécessairement notre patience, elle nous aide à préserver celle qu’on a.  
 
2. Respirer profondément
Quand on sent que les émotions nous submergent, avant d’exploser, on essaie de prendre de graaaaandes respirations. Habituellement, dix grands duos « inspiration-expiration » permettent de renflouer notre réservoir de patience.
 
3. Bouger… ou pas!
Un peu de contradiction, ici! D’abord, le sport ou l’activité physique a le pouvoir de nous détendre et de nous changer les idées. Se défouler et dépenser son énergie ne nous rend pas plus fatiguées. Mieux, ça fait gonfler notre réserve de patience. On est plus souple… physiquement et mentalement et on maitrise mieux nos nerfs! Toutefois, ne rien faire peut être aussi bénéfique. Même si c’est pour que quelques minutes, on s’accorde une pause pour ne rien faire! Et ce, au moins une fois par jour! 
 
4. Ne pas repousser les plaisirs
Comme maman, on a souvent la manie de faire passer les besoins de tout le monde avant les nôtres. On ne s’accorde que des petits plaisirs bien ordinaires que lorsque toute la famille est au lit, quand les comptoirs étincèlent, que les vêtements sont pliés et que le dernier dossier du bureau est bouclé. On finit par se coucher… ultra fatiguée, les « batteries » complètement à terre. Chaque jour, on s’accorde des pauses et on se donne le droit à différents petits bonheurs. Quand on est heureuse, on est plus calme et posée.
 
5. Devenir plus souple
Il serait important de s’analyser un peu. Est-ce qu’on se mêle de trop de chose? Est-ce qu’on intervient trop rapidement? Est-ce qu’on veut tout contrôler? Est-ce qu’on entretient d’impossibles attentes? Quand on vit dans un carcan aussi étouffant, il est normal de gruger rapidement notre banque de patience. On essaie de devenir plus souple en étant capable de se relaxer, mais aussi de prendre un peu de recul. On laisse de la place à de l’inattendu dans notre vie en épurant notre agenda. Ainsi, on ralentit un peu et cela nous permet d’emmagasiner des réserves de patience au lieu de dilapider celle qu’on a.