PUBLICITÉ

À la plage, dans la piscine, dans la pataugeoire...

Besoins et solutions image article

À la plage, dans la piscine, dans la pataugeoire...

Dans son ouvrage Comprendre les besoins de votre enfant, Aletha Solter note que le rire et le jeu sont d'excellents moyens pour faire disparaître la peur. Rire permet de faire vivre une émotion agréable au moment même où l'enfant perçoit la situation anxiogène.

• On peut jouer avec lui au bord de l'eau.
• À la plage, on court pour échapper aux vagues.
• On entre dans l'eau pour l'encourager. S'il résiste, on n'insiste pas.
• S'il demande à sortir de l'eau au bout de quelques minutes, on respecte sa demande.
• Une petite piscine en plastique avec très peu d'eau, à une température chaude, pourra aussi le réconcilier avec les étendues d'eau plus grandes.
• Les cours de natation parent-enfant sont également un excellent moyen pour apprivoiser l'eau en douceur.

À la maison

Pour certains enfants, la peur de l'eau est telle que le moment du bain devient très éprouvant. Tirer la chasse d'eau des toilettes ou vider la baignoire est parfois une épreuve: ils craignent d'être emportés dans le siphon.

• On peut placer quelques jouets en plastique dans une bassine d'eau et laisser notre enfant les manipuler. Puis on l'installe avec ses jouets dans la baignoire remplie de très peu d'eau.
• On encourage notre enfant à retirer le bouchon ou à tirer la chasse d'eau des toilettes avec nous, en lui expliquant qu'il est impossible qu'il soit emporté par l'eau.

Pour l'épreuve du shampooing, voici quelques stratégies spécifiques:

• on espace les lavages de tête;
• longtemps avant de prendre le bain, on le prévient qu'on va lui laver les cheveux;
• en le guidant, on le laisse manipuler la douche téléphone ou faire mousser le shampooing sur sa tête;
• on lui maintient une débarbouillette sèche sur le visage, ce qui lui évitera d'avoir trop d'eau dans les yeux;
• on lave un toutou en même temps que lui;
• on lui lave la tête un jour où il n'est pas trop fatigué.

Mme Kelly souligne que «les situations traumatiques étant rares, les peurs devraient diminuer d'elles-mêmes pour disparaître complètement autour de 7-8 ans. Mais si la peur ne s'atténue pas ou si elle prend des proportions telles que l'enfant ne peut plus s'approcher du bain ou de la piscine sans faire une crise, il est préférable de consulter un professionnel avec lequel on pourra explorer le problème de manière approfondie.»

< Il a peur de l'eau...