PUBLICITÉ

L'autisme et les troubles envahissants du développement

Besoins et solutions image article
Présenté par

L’autisme et les troubles qui y sont apparentés sont d’intensité variable. Il est important de les détecter le plus tôt possible afin de trouver des méthodes de prise en charge de l’enfant qui sont appropriées à son cas.

Qu'est-ce que c'est?

Les TED (troubles envahissants du développement) sont d’origine neurobiochimique et sont associés à un problème génétique. Ils se manifestent dans les premières années de la vie de l’enfant.

Les messages que les sens transmettent au cerveau sont mal reçus ou mal interprétés, et il en résulte une confusion dans l’appréciation de la vie et de l’environnement. Ces problèmes peuvent être d’intensité variable ou se présenter différemment selon les atteintes. Le taux d’incidence pour l’ensemble des TED est de 1 personne sur 165*, et ceux-ci sont quatre fois plus fréquents chez les garçons que chez les filles.

Il est difficile de reconnaître les premiers signes de l’autisme, car les TED regroupent plusieurs états, en fonction de la gravité des symptômes (le syndrome d’Asperger étant la forme la moins handicapante). Pour qu’un TED soit diagnostiqué, les symptômes suivants doivent être présents:

des troubles graves de la communication: absence ou difficulté de langage et de décodage, etc.; des troubles de socialisation: «L’autiste a de la difficulté à interpréter la dimension sociale d’une situation: signification des expressions faciales, des gestes, de l’humour, etc.», précise Catherine Mhun, qui est orthophoniste en milieu scolaire spécialisé depuis 23 ans; des atteintes neurosensorielles: le dysfonctionnement des cinq sens provoque des comportements stéréotypés (ex.: battement ou torsion des mains ou des doigts, balancement d’avant en arrière); des intérêts restreints: obsession pour un jouet, conversation unilatérale sur des sujets difficiles à saisir.

 

Des signaux qui peuvent alerter les parents

Catherine Mhun explique qu’idéalement il faudrait détecter les troubles évocateurs de l’autisme avant que l’enfant ait atteint 18 mois. Les parents peuvent alors observer les manifestations suivantes:

- Une absence de babillage ainsi que de gestes pour communiquer (par exemple: pointer, montrer, faire «au revoir» de la main) avant l’âge d’un an;
- un langage très peu développé;
- un contact visuel limité;
- une absence d’intérêt pour les autres enfants;
- des réactions inhabituelles aux sons, aux goûts, aux odeurs;
- une résistance au changement;
- peu ou pas de réaction à la prononciation de son prénom;
- orientation de l’enfant vers les objets plutôt que vers les personnes: peu de sourires en réponse à ceux qui lui sont adressés.

Ces signes n’indiquent pas nécessairement que l’enfant est autiste. Il faut simplement envisager de consulter un professionnel de la santé, qui pourra dépister un trouble éventuel. Ce dernier saura aussi détecter un autre problème que l’autisme, pouvant se traduire par des symptômes similaires: trouble du langage, surdité, etc.

Page 1 | L'autisme et les troubles envahissants du développement
Page 2 | Les causes
Page 3 | Au quotidien


à lire également