PUBLICITÉ

Premier Noël séparé : 5 bonnes idées pour ne pas être triste

Besoins et solutions image article
Vous vous êtes séparée cette année et, pour la première fois, vos enfants ne seront pas avec vous pour Noël. Il est possible que ce soit difficile, mais on vous suggère 5 bonnes idées pour être un peu moins triste.
 
Ne pas fuir.
Inutile de faire semblant que tout va bien. On a le droit d’être triste et de le dire. On se trouve une oreille attentive et on lui confie nos états d’âme. Ainsi, en se libérant, on réussit à avoir un peu plus le cœur à la fête.
 
Baisser nos attentes.
S’interdire de pleurer peut être insurmontable. On est mieux de s’autoriser quelques larmes pendant 30 minutes pour ensuite essayer de passer à autre chose.
 
Revisiter certaines traditions.
C’est le temps de faire les choses autrement. On revampe certaines traditions ou on ose se créer un Noël qui nous ressemble davantage.
 
S’entourer.
À moins que ce soit vraiment notre souhait, on ne reste pas seule le soir où nos enfants fêtent avec leur père. On ne refuse pas d’emblée les invitations. On prend le temps d’évaluer les propositions et de choisir un party qui nous fera du bien.
 
Se trouver un allié.
On n’a pas envie d’expliquer comment on se sent à toute la famille? On demande à une cousine, un frère ou une tante d’être notre bouclier et de faire passer le mot qu’on aimerait ne pas aborder certains sujets délicats.