PUBLICITÉ

Trouver l’équilibre

Besoins et solutions image article
On pourrait résumer l’un de nos plus grands défis dans la vie comme celui de : trouver l’équilibre.
 
Gérer la vie familiale, la carrière, la quiétude mentale, les loisirs, le développement personnel, l’épanouissement, la vie de couple, le ménage, le besoin de calme, les relations sociales, la libido, les rêves, l’accomplissement et tout le reste, ce n’est pas évident.
 
Et comme si ce n’était pas assez simple de gérer ça pour soi-même, il faut aussi comme défi parallèle essayer d’inculquer à nos enfants ce sens de l’équilibre.
 
Très tôt, on leur apprend l’équilibre sur deux pattes. Puis l’équilibre sur deux roues. Mais le plus important, ce sera de leur apprendre l’équilibre… sans leurs deux parents. Parce qu’un jour (bientôt), ils auront toute la liberté de meubler leur vie à leur goût.
 
Avoir de la liberté, c’est aussi avoir la responsabilité d’en faire bon usage. Et être grand, c’est pouvoir tomber de plus haut. C’est pour ça que l’équilibre est important.
 
Leur faire réaliser que dans la vie, trop de quelque chose n’est jamais bon. À part l’amour, l’altruisme et les légumes, bien sûr. Mais pour le reste, il importe de miser sur plusieurs atouts et non mettre tous ses yeux dans un même panier.
 
On essaie de leur apprendre l’équilibre alimentaire. L’équilibre dans les amitiés, dans les activités. Et aussi l’équilibre sur sa chaise (Reste sur les 4 pattes!)
 
C’est aussi vrai pour les temps libre. Si on les laissait faire, ils pourraient passer des heures (des jours?) devant les jeux vidéo. Et je les comprends. Si j’avais eu accès à de la technologie comme ça à leur âge, j’aurais aussi été dur à enlever de là.
 
Mais il y a trois sphères que je trouve importantes à développer. Un trio de valeurs qu’il peut être bon de cultiver en équilibre, c'est-à-dire autant l’une que l’autre. Je résumerais ce trio par : Culture générale, culture artistique, culture physique.
 
La culture générale englobe un tas de choses : la réussite scolaire (ou professionnelle), les relations sociales, le bien-être mental. La capacité de vivre dans la société… et de la comprendre.
 
La culture artistique, c’est la créativité sous toutes ses facettes. Apprendre à exprimer ses émotions par le biais de l’art, peu importe lequel. En musique, en dessin ou par un long-métrage.
 
Et finalement, l’accomplissement physique inclut les saines habitudes de vie, le sport, le dépassement de soi. Faire du bien à son corps pour enlever de la pression à son esprit.
 
Maintenir en équilibre ce trio de base (le cerveau, les rêves, le cœur), c’est avancer sur des bases solides. La symétrie parfaite est impossible, mais c’est toujours bon à garder en tête.
 
En attendant, les enfants ont encore besoin de nous pour garder l’équilibre. Tant mieux. On n’est pas encore prêts à se retirer complètement du chemin. Les guider… ça fait partie de notre équilibre.