PUBLICITÉ

Vivre le quotidien avec un enfant TDA-H: ce qui aide les parents

Besoins et solutions image article

Récemment sur Facebook, on a demandé aux parents d’enfants ayant un TDAH ce qui les aide le plus à composer au quotidien avec ce diagnostic.

Voici quelques-unes des nombreuses réponses reçues.

 

Savoir, comprendre, accepter


Une première chose faire le deuil de l'enfant parfait. Ce qui me sauve chaque jour depuis que j'accepte le diagnostic TDAH impulsif et TAC. — Fannie

Choisir mes batailles, tout simplement. — Sophie

Ce qui m'a beaucoup aidée c'est d'accepter que mes enfants avaient besoin de médication pour aller mieux (au même titre qu'un diabétique) malgré toute la motivation et les efforts fournis. – Mélissa

Avoir découvert que je suis moi-même tda-impulsif m'aide à comprendre comment se sentent mes fils, ça m'aide à travailler ma patience envers eux en leur montrant les trucs que maman a développés avec les années. — Annie

Je dirais que ce qui ma le plus aider a été de faire le deuil de l'enfant parfait, ce qui n'a vraiment pas été facile et même encore aujourd'hui j'ai de petites rechutes, mais croire que son enfant va aller mieux c'est ce mettre la tête dans le sable.. Le Tda/h est un long combat très difficile à mener... On se fait juger de toute part, on a les nerfs mis à rude épreuve ... Avant je voulais rendre mes enfants comme les autres, j'ai tellement perdu de temps et d'énergie avec ça. Depuis que j'ai fait mon deuil, ça va beaucoup mieux; j'accepte mes enfants tels qu'ils sont, j'ai fait un grand ménage dans mon entourage, tous ceux qui n'acceptaient pas ou qui jugeaient mes enfants ne font plus partie de ma vie. — Geneviève

 

Organisation et discipline

 

Time timer, couper tous les sucres raffinés, couper les produits laitiers à cause de la caséine, ne jamais manquer de sommeil!, limiter les jeux vidéo-ordi-télé-iPod-iPad!!!!!! Discipline et cohérence, constance... Contact visuel lors de consignes, faire répéter les consignes... Beaucoup de patience et d'amour!!!!!! — Marie-Eve

Moi j'écris sur papier tout ce que mon fils doit faire dans la journée (brosser ses dents) ça lui donne de l’autonomie et moi ça me permet de ne pas répéter tout le temps. — Cynthia

Je divise les devoirs et leçons en minisection et je m'organise avec le professeur pour qu'il ait la permission d'apporter des travaux à faire en classe seulement à la maison ( parce que bien sûr, il ne réussit pas à les faire en classe). Nous travaillons beaucoup avec la psychoéducatrice de l'école (une vraie perle rare). Il travaille avec une feuille de route. Chaque période du jour est agrémentée d'un sourire, d'une bouche droite ou d'une baboune. Ça l'aide à savoir dans le moment précis ce qui fonctionne ou non.  — Josée

 

La médication

 

Ce qui m'a aidée le plus, c'est plate à dire, mais c'est la médication.. Ritalin et clonidine. Un bonheur. Mon fils se sent maintenant accepté par ses amis, il n'est plus ''le ptit criss'' de l'école. Ses notes se sont améliorées et il a complètement arrêté de me dire que c'était un con qui ne comprenait rien... Il a arrêté d'avoir des propos suicidaires. Sa médication est très bien dosée, il mange bien, dort bien, n'est pas amorphe et pratique plein de sports. J'étais rendue à presque regretter d'être mère jusqu'à ce que le pédopsy accepte de le médicamenter. Si vous avez un doute sur son état, consultez au plus vite. Ça a sauvé notre famille... — Catherine

Depuis la prise de la médication et de l'approche psychoéducative, nous avons de très beaux résultats au niveau du développement. Cependant, cette formule est bonne pour ma fille, mais n'est peut-être pas la bonne recette pour un autre enfant ! Le TDAH c'est du cas par cas, selon moi, principalement lorsque l'autisme s'en mêle en plus. — Nadia

Nous nous sommes tournés vers la médication (Concerta) et Ludovic y pense tous les matins! Il aime ça, car il a les "idées claires" comme il dit. Le fait d'avoir eu le diagnostic nous enlève le stress du fait qu'on pensait qu'on était de mauvais parents!  — Nohémie

 

Loisirs et intérêts

 

Ma fille est tdah et ne prend aucun médicament, car elle ne veut pas. Elle fait 3 soirs de judo, nous encadrons du mieux qu'on peut et nous avons beaucoup de soutien de l’école ...  — Andrea

Je n'ai pas d'enfant tdah mais j'ai remarqué que jouer d'un instrument de musique (guitare) aidait grandement au niveau de la concentration. La musique est un outil génial pour calmer les jeunes. Évidemment, il faut bien choisir le genre de musique. Je travaille avec les jeunes depuis des années et je me suis toujours servi de la musique pour les aider. — Lysandre

L'activité physique est un excellent allié pour gérer l'énergie et motiver, notamment le hockey qui est devenu, pour Loïc, une passion lui permettant de s'épanouir, de se développer, de s'auto-discipliner, de se concentrer, etc. —  Maud

 

Valoriser l’enfant

 

 Le plus important est l'estime de soi de l'enfant à préserver, car souvent avant d'être diagnostiqué, vu par le pédiatre et médicamenté correctement, il y a des échecs scolaires et des rejets des autres enfants. — Annick

Pour mon fils les tableaux de renforcements positifs ont beaucoup amélioré ses comportements. Il a besoin de beaucoup beaucoup d'encadrement. — Mélissa

J'ai un enfant de 11 ans atteint d'un TDAH sévère. Ce qui aide ici c'est de lui donner des tâches à faire dans lesquelles il excelle. Il se sent serviable, apprécié. — Josée

 

Le support des pairs et des professionnels

 

La collaboration et le soutien des gens qui nous entourent sont essentiels. On travaille en équipe avec les grands-parents, l'éducatrice, le médecin, la psy, l'enseignante, etc. pour que notre fille retrouve confiance en elle. — AnnieDe s'entourer d'amis qui comprennent et surtout acceptent nos enfants avec leurs forces et leurs difficultés ainsi que les nôtres aussi.

On n’a surtout pas besoin de se faire juger ou de se faire faire la morale.  MélissaMon fils à 6 ans, il a commencé la maternelle et il a un TDAH sévère. Ce qui est le plus difficile pour moi c'est de prendre conscience qu'il n'y aura pas grand-chose de facile pour lui. Par contre, je suis tellement bien entourée. Plein de gens qui croient en lui et en moi (ortho, ergo, enseignante, amis et famille). Le fait de savoir que notre entourage ne se pousse pas de vous parce que ton enfant déplace de l'air et est maladroit. — Patricia

Pour moi ce qui m'aide le plus c'est ma nouvelle travailleuse sociale; nous commençons enfin à avoir de l'aide après plusieurs années de demande. — Johanne

Le pédopsychiatre nous appuie et nous avons toujours accès à lui par téléphone, c'est génial.  Merci a tous ceux et celles qui nous on aidé et dirigé dans ce processus infernal et interminable. — Nohémie

Le support de l'école, surtout l'ouverture et l'implication de l'enseignante, à l'égard d'un enfant TDAH est essentiel pour encadrer, stimuler les apprentissages et éviter de sombrer dans l'exclusion en raison de leurs besoins particuliers qui nécessitent de l'adaptation, du temps, des efforts et des ressources spécialisées (orthopédagogie, TES, etc.) — Maude

— Professeur pour sa patience et ses précieux conseils, on les oublie parfois, mais ils sont nos yeux et nos oreilles, la porte d'entrée quoi!
— Psycho éducatrice, elles nous dirige et élabore sur le comportement.
— le fameux système que l'on dit si souvent "pas bon". Ici j'ai une travailleuse sociale du CLSC qui vient aux 2 semaines, qui nous aide énormément avec des plans et des actions concrètes.
— les médecins spécialisés, qui donnent beaucoup de temps à expliquer, répondre et consoler les parents...
— Isabelle

 

Ressources

 

Ce qui m'aide, c'est l'Association Panda. Par les activités qu'ils offrent; des rencontres de groupe, des formations, des conférences et des ateliers (devoirs, colère, etc.), de la documentation, le prêt d'outils et de livres, etc. — Béatrice

Panda aide beaucoup, mais aussi le comité CSEHDAA de la commission scolaire qui apporte beaucoup d'informations! Une autre ressource, la nouvelle clinique de l'Université de Montréal au campus Laval qui offre des ressources à bas pris en neuropsychologie, psychoéducation, etc. — Genevieve (N.D.L.R: 

Le CCSEHDAA est un comité que chaque commission scolaire doit constituer pour obtenir des avis sur l’organisation des services aux élèves ayant des besoins particuliers)

Le CRDI aide à mon garçon de 6 ans qui a un TDAH. — Alexandre

L'ergothérapie et surtout la Méthode Padovan a beaucoup aidé ma fille. — Mélissa

Le Bouclier — Mélanie

 

Sur le Web:

tdah.ca

Collectif Parents TDAH Ouest

TDA#H Maurice Centre du Québec

 

Les parents aiment ces livres:

 

Les pictrogrammes

Calme et attentif comme une grenouille

Mon cerveau a besoin de lunettes