PUBLICITÉ

Enfants ou mariage, qui gagne?

Couple image article
Selon un rapport paru cette semaine, les lois régissant les unions de fait devraient être revues et avoir désormais comme point central les enfants plutôt que le mariage.
 
Afin de s’épargner les 612 pages du rapport, résumons en disant que pour les conjoints qui vivent en union libre et n’ont pas d’enfants, la loi actuelle devrait rester telle quelle. Mais dès qu’un enfant apparaît dans le couple, mariage ou pas, leur statut serait modifié pour illustrer ces nouvelles obligations parentales. En d’autres mots, si tu fais un enfant, tu es considéré comme marié, mais sans le fla-fla.
 
Ainsi les enfants auraient plus d’importance que le mariage, dans la vie d’une famille. Pour bien le constater, faisons un petit combat d’influence : Mariage vs Enfants.
 
Pour les parents qui sont aussi des époux, qu’est-ce qui a eu vraiment le plus grand impact dans votre vie :
 
L’engagement
Le mariage est un engagement… qui se brise. Une fois sur deux, selon les statistiques.
Avoir des enfants, c’est un engagement (qui brise le corps et l’esprit, qui brise des meubles et des horaires) mais qui ne se brise pas. 1-0 enfants.
 
Les découvertes
Le mariage permet de découvrir des merveilles le soir de la nuit de noces (hum hum). Il permet aussi de découvrir la générosité des convives ou la quantité d’alcool qu’ils peuvent supporter.
Les enfants permettent de faire des découvertes à chaque jour. Sur eux, sur le monde et surtout sur nous-mêmes. 
 
Le plaisir
Partager des vœux avec notre plus grand complice du quotidien, c’est magique. Et que dire du plaisir charnel partagé dans une complète confiance mutuelle.
Les enfants apportent un dose de plaisir différente, mais ô combien valorisante. Puisque pour eux, le plaisir est un mode de vie, on ne peut qu’être happés par sa contagion. Et le forfait inclut du plaisir en famille pendant des années, même sur plus d’une génération. Ça c’est du rapport qualité/prix.
 
La fierté
J’ai déjà connu des gens très fiers de montrer leur alliance de mariage. Il me semble.
Mais ça ne se compare pas avec le niveau de fierté des parents qu’on croise chaque jour, dans la vie ou sur les réseaux sociaux.
 
L’investissement financier
Ça coûte cher, un mariage. Une fois.
Mais jamais autant qu’un enfant.
 
L’implication physique
Marcher dans l’allée, prendre des photos, embrasser le (la) marié(e), signer le registre, danser devant tout le monde et batifoler pendant la nuit de noces. Voilà à peu près l’implication physique d’un mariage.
Le forfait « enfants » vient avec un peu plus d’obligations. Les cinq sens seront mis à contribution (lire : exploités au maximum). Chaque jour. Chaque heure. De toute façon, juste l’accouchement fait gagner le point.
 
Les souvenirs
Puisque les deux humains en vedette sont à leur summum de grâce et qu’ils sont au comble de la joie, un mariage fait toujours de très beaux souvenirs. Pas de doute là-dessus.
Mais avec des enfants, la machine à souvenirs fonctionne 24h/24h. Tous les moments (beaux ou moins beaux) restent gravés dans notre ADN. Et comme le temps passe si vite, ces souvenirs deviennent plus précieux que tout.
 
Garder sa ligne
Hum, selon cette étude, un an après leur mariage, 40% des couples affirment avoir pris du poids.
Courir après des enfants, transporter leur attirail et essayer de les tenir occupés est un sport en soi.
 
Et le gâteau
C’est impressionnant, un gâteau de mariage. Une fois.
Mais avec les enfants, on s’assure de manger du gâteau chaque année, pendant de nombreuses années.
 
 
Je dois me rendre à la conclusion : Avoir des enfants a sans doute plus d’impact dans une vie que le fait de se marier ou non.
 
C’est simple, hein?