PUBLICITÉ

S’aimer pendant 50 ans, ça doit être long

Couple image article
Mes parents fêtent cette année leur 50e anniversaire de mariage.
 
Évidemment, on a fêté l’événement comme il se doit, avec une grande réunion de famille et d’amis. Mais au milieu de tous les préparatifs, des invitations, des réservations et des montages, on en vient presque à oublier l’exploit comme tel. Comme si le symbole devenait plus grand que le contenu.
 
Mais quand on y pense, 50 ans de mariage, c’est quelque chose. 50 ans à essayer de s’aimer pour le meilleur et pour le pire, c’est long en ta!
 
Passer un demi siècle avec la même personne, ça ne peut pas être un roman à l’eau de rose au quotidien. C’est aussi 50 ans à s’endurer. À se tolérer. À apprendre à se connaître et à accepter les petits (ou moyens) défauts de l’autre.
 
50 années à vieillir ensemble, à voir filer sa jeunesse, ses rêves, ses illusions. À se sacrifier, à penser pour deux, pour trois, quatre ou dix, à vivre chaque seconde pour toute sa famille.
 
50 ans à se piler sur les pieds et sur les sentiments. À subir les humeurs, à accepter les passions et les passe-temps de l’autre.
 
50 ans à s’aider quand ça va moins bien, à se relever à deux, à s’épauler et à chercher les lunettes ou les clés de l’autre (elles sont surement restées sur la table, p’pa).
 
50 ans pendant lesquelles ils planifient et bâtissent une famille, puis l’élèvent et la regardent ensuite quitter le nid et voler de ses propres ailes. Veiller dans l’ombre, aimer sans cesse. 50 années à vivre une journée à la fois.
 
De nos jours, les couples n’ont pas une espérance de vie à tout casser. Le mariage, encore moins. Alors résister à autant d’années d’usure, c’est véritablement un exploit. Mes parents sont deux artistes, deux passionnés. L’un de musique, l’autre de peinture. Leurs noces d’or étaient en fait des noces d’art.
 
Je suis très fier de mes parents pour plein de raisons. Ils ont réussi leur vie, leur carrière, leur famille, leur retraite. Et ils prouvent maintenant qu’ils ont franchement réussi leur vie de couple aussi. S’aimer pendant 50 ans, ça doit être long. Mais pas quand on choisit que ce soit agréable.
 
Ma Caroline et moi sommes ensemble seulement depuis 22 ans et nos amis trouvent que nous sommes persévérants. Mais pour moi, c’est juste normal. Tous les jours de ma vie, j’ai eu devant les yeux un exemple inspirant. Deux parents qui s’aiment et se respectent, malgré leurs différences, malgré le temps, malgré la vie.
 
Bravo papa, bravo maman. Et bravo à vous deux ensemble. Je vous souhaite de continuer à vous aimer, à vous obstiner, à vous piler sur les pieds, à vous agacer et à rire ensemble encore longtemps.
 
Et merci : votre vie est une inspiration.