PUBLICITÉ

Croire au Père Noël

Croissance bébé et enfant 2-3 ANS image article

De nombreux parents se posent la question, soucieux de savoir s’ils doivent mentir ou non à leurs enfants. Certains culpabilisent d’entretenir ce mythe de Noël et d’autres, au contraire, veulent le faire durer le plus longtemps possible! La réponse : faites durer le plaisir, laissons-les être des enfants!

En fait, ne pas croire au père Noël et tout ce merveilleux monde qui l’entoure ne serait-il pas l’équivalant de priver notre enfant de rêves, de fantaisie, de magie qui nourrissent tellement leur imagination et qui meublent tant toute enfance heureuse?

Certains parents vont avouer (presque fièrement) que leurs enfants n’ont jamais cru au père Noël. Malheureusement, lorsque ces enfants sont interrogés afin de savoir s’ils auraient aimé y croire, ceux-ci répondent bien souvent par l’affirmative (timidement, craignant de décevoir leurs parents). Le regret ou le sentiment d’être passé à côté de quelque chose d’important se fait rapidement sentir.

Les enfants évoluent et sortent grandis de tout événement heureux et positif. Le père Noël constitue une belle représentation de ce monde positif: un personnage bon, souriant, paternel, généreux… même envers ceux qui ont été «moins sages»!

Tout ce monde imaginaire suscite chez nos enfants la passion, la joie de vivre. Comment ne pas ressentir de belles et fortes émotions en voyant les yeux de notre enfant briller de tout leur éclat en présence du père Noël ou devant le sapin si mystérieusement rempli de cadeaux au matin!

 

À lire également

Dossier Spécial Noël