PUBLICITÉ

À la découverte de l’humour et de l’ironie

Croissance bébé et enfant 2-3 ANS image article
Présenté par

Le premier sourire d’un enfant est, certes, exquis pour les parents. Vient ensuite le premier fou rire, encore plus délectable. Puis, un jour, c’est notre tout-petit qui nous fait pouffer, et volontairement en plus!

Les poupons, un peu avant l’âge de deux ans, cherchent à égayer leurs parents par tous les moyens. Voyons comment les enfants font l’expérience du rire.

Pour saisir le comique d’une situation, l’enfant doit tout d’abord comprendre que celle-ci ne correspond pas à l’information qu’il connaît déjà. Il doit donc posséder un certain bagage de connaissances de base pour décoder les incongruités d’une circonstance particulière.

L’humour avant deux ans: l’utilisation inhabituelle des objets

Le livre des éditions du cHU Sainte-Justine Le développement de l’enfant au quotidien: du berceau à l’école primaire explique fort bien 
le développement du sens de l'humour chez l'enfant. On y explique que la première manifestation véritable de l’humour chez l’enfant a lieu au moment où celui-ci utilise des jouets de façon insolite.

Avant l’âge de 18 mois, le tout-petit se divertit en faisant semblant de nourrir sa poupée avec une cuillère. Or, un beau jour, vers deux ans, il se met à employer des objets de façon inusitée, en modifiant leur fonction première. Par exemple, au lieu de la cuillère, il se sert maintenant d’un bâton. C’est cette utilisation inhabituelle des objets qui représente le premier stade de l’humour d’après l’auteure et ergothérapeute Francine Ferland.

L’humour vers deux ans: l’appellation inhabituelle des objets

À mesure que son langage et sa compréhension des mots se développent, l’enfant passe au deuxième stade de l’humour, soit l’appellation inhabituelle des objets. Après s’être amusé à changer les fonctions des objets, il prend plaisir à changer leurs noms. Pour savoir si notre enfant est rendu à ce stade, on n’a qu’à faire appel à deux mots qu’il connaît et à les substituer l’un à l’autre pour analyser sa réaction: «regarde le lion dans l’arbre», alors qu’il s’agit évidemment, et il le sait, d’un écureuil!

L’humour vers trois ans: la création de liens insolites

Plus tard, l’enfant se divertira en établissant des liens entre des objets qui ne vont pas nécessairement bien ensemble. En fait, l’absurde et l’inattendu font rire l’enfant dès cet âge. Par exemple, il trouvera très amusant d’imaginer des roues carrées ou des vaches dans le ciel. Voilà une toute nouvelle étape du développement de l’humour chez notre enfant, et ce n’est qu’un début!

 

Vous aimerez aussi

Le rire est inné, les pleurs sont acquis

5 raisons de jouer avec votre enfant