PUBLICITÉ

Message à l’ado que j’étais

Psychologie image article
Cher moi d’une autre époque,
 
Écoute, tu vas trouver ça étrange mais je t’écris pour te parler des filles. Oui, les filles, ce mystère qu’à 15 ans, tu n’as pas encore résolu.
 
Je sais qu’en tant qu’ado, tu te sens poche de ne pas réussir en à approcher une. Tu les fais rire, mais jamais craquer. Je te comprends d’avoir le blues à chaque fois que tu tombes en amour, parce que tu sais que c’est peine perdue. Que ce sera à sens unique.
 
Faut dire que tu vises haut, hein? C’est correct, ça. Faut y aller avec ses principes.
 
Tant d’échecs, tant de revers, tant de filles qui ne veulent rien savoir ou qui te sortent la fameuse phrase « Je t’aime comme ami… », ça commence à jouer sur ton estime.
 
Les boutons n’aident pas, j’imagine. Et que dire de ce que tu as choisi d’avoir sur la tête! Les cheveux longs de rocker, pas sûr que ce soit gagnant. Mais bon, il y a des gars encore moins choyés que toi qui se promènent quand même aux bras d’une fille, dans les corridors.
 
Et ça a l’air si facile pour les autres. Y’a des couples partout autour de toi. Des ados bien ordinaires, des couples dont tu n’aurais jamais soupçonné la possibilité, des mix étranges… Tous, sauf toi.
 
Avant de te décourager, laisse-moi te révéler un secret important sur ton avenir: C’est que la vie a un autre plan pour toi.
 
Très bientôt, d’ailleurs. Juste au bout de ton secondaire. Je te dévoile même un indice : La fille, tu la connais déjà.
 
Et en veux-tu une autre bonne? Tu ne vas même pas tomber amoureux d’elle du premier coup. Tu vas apprendre à l’aimer et trouver ça très étonnant de te rapprocher comme ça d’une amie. Vous allez vous donner l’été pour vous apprivoiser. Et malgré la séparation des études collégiales, vous allez choisir de rester amoureux.
 
Ton histoire ne sera pas ordinaire, mon chum. Vous allez vivre l’amour à distance avant l’invention d’internet (tu ne sais pas ce que c’est, anyway). Vous allez vous écrire à la main, vous allez parler des heures en interurbain. Vous allez trouver ça difficile comme relation, vous allez douter, vous allez pleurer.
 
Mais vous serez des gagnants.
 
Cette fille-là va devenir une alliée extraordinaire. Tu vas développer avec elle une relation qui n’existe pas encore dans les livres. Ce ne sera pas une âme sœur, ce sera l’extension de ton âme.
Vous allez apprendre à surmonter les moments cahoteux, à trébucher, à vous relever.
Vous allez bâtir votre famille comme votre couple : avec ouverture, respect et créativité.
Vous allez choisir de vous aimer longtemps. Et ensemble, vous allez tellement rire!
 
Au moment où je t’écris, cette fille-là vient juste de fêter ses 40 ans. Si tu la voyais, tu serais déjà fier de partager sa vie. Elle n’a jamais été aussi magnifique que maintenant. (Et Dieu merci, toi aussi tu es pas mal moins pire.)
 
Chaque jour tu te réveilleras avec une admiration sans borne pour ce qu’elle est devenue : Une maman remarquable, une femme d’affaire convaincue, une complice idéale.
 
Alors non, jeune homme, ce n’est pas facile d’être un pichou à l’adolescence. De se sentir seul, de rêver aux filles sans vraiment d’espoir. Mais ne laisse jamais le désespoir te gagner.
 
Fies-toi sur moi, tu ne regretteras jamais ce qui s’en vient. La femme qui partagera bientôt ton chemin rachètera huit vies de souffrances.
 
 
- Toi, dans 25 ans.