PUBLICITÉ

Les avantages de la garde partagée

Parents et relations familiales image article

Avant de me séparer officiellement, j’ai fait beaucoup de lectures : sur les répercussions d’une séparation sur les enfants et sur les parents, sur les différentes façons de procéder, sur les multiples modes de garde. Parfois, je tombais sur des articles qui démontraient les avantages de la garde partagée pour les parents, notamment pour les mères. Je dois dire que ça me choquait beaucoup. Même plus tard, quand des amies ou des membres de ma famille me faisaient valoir les avantages de ma situation – essentiellement pour me sortir d’états de tristesse – ça me mettait un peu en colère. Comment pourrais-je me réjouir d’une situation si absolument et catégoriquement non souhaitable?

Mais évidemment, le temps a fait son œuvre. J’ai accepté petit à petit mon nouvel état civil, et même que, ben oui, je commence à apprécier ma vie. Si ça reste difficile parfois, bien sûr, je constate aujourd’hui ce qui me manquait dans ma vie d’avant et surtout ce que je tiens à maintenir lorsque je la partagerai de nouveau.

 

Avoir de l’espace mental

Ce n’est pas tellement le temps supplémentaire dont je dispose qui est appréciable. Ce temps qui s’est libéré, je le trouve encore souvent superflu… ou immanquablement rempli par du travail accumulé. Non, ce que j’apprécie le plus, c’est l’espace mental.

Une semaine sur deux, il y a de l’espace dans ma tête. J’ai beau être la championne du multitasking, c’est vraiment agréable d’avoir moins de dossiers ouverts. Au début, cet espace me causait beaucoup d’anxiété, mais je commence tranquillement à bien l’utiliser, notamment pour écrire et lire, retrouver une vie créative. Bien plus, on dirait que le fait d’avoir redécouvert cet espace à moi me permet de le conserver aussi quand les enfants sont avec moi.

 

Prendre du recul

C’est un peu dans le même ordre d’idée. Quand ça se passe mal avec un enfant pour une raison ou pour une autre, j’ai le temps de décanter. Quand je les retrouve quelques jours plus tard, je me rends compte souvent que la cause de la dispute ou du malentendu était passagère et que le temps a réussi à nous calmer tous les deux. Inversement, les enfants me forcent à ralentir mon rythme de travail ou de sorties et j’aime être obligée de flâner avec eux, de me coucher et de me lever à des heures régulières… et manger de vrais repas!

En fait, la garde partagée m’apporte beaucoup d’équilibre. Je trouve que mon travail et ma vie de mère gagnent beaucoup de ce recul dont je profite du fait d’alterner entre ces deux rythmes de vie.

 

Avoir un véritable partage des tâches

Forcément, les choses sont maintenant parfaitement bien partagées entre le père des enfants et moi, équilibre que je n’avais jamais réussi à atteindre avant. Et comme j’implique beaucoup plus les enfants dans les tâches ménagères, puisque je n’arrive pas à tout accomplir quand ils sont avec moi, je peux affirmer que je n’ai jamais fait si peu de tâches ménagères dans les 12 dernières années! Voilà encore plus d’espace libéré dans ma tête!

Et que dire du plaisir de me laisser traîner comme une adolescente pendant mes semaines en solo?

 

Vivre seule

Ce qui m’amène justement au point suivant. J’aime la vie de couple. J’aime la vie de famille. J’aime vivre avec les autres. J’espère un jour revivre avec un homme. Mais là – juste là – j’aime vivre seule. Pas toujours, certains jours moins que d’autres, parfois la solitude me pèse, mais je l’apprivoise de mieux en mieux. J’ai aussi l’impression d’apprendre beaucoup sur moi-même. Comme si j’apprenais à retracer les contours de qui je suis.

 

J’ai longtemps hésité à écrire ces lignes. Si je les écris, ce n’est pas parce que je veux recommander la garde partagée à tout le monde, bien sûr, ni passer sous silence ces côtés plus obscurs. Mais puisque je la vis, aussi bien en tirer quelques leçons qui, je crois, peuvent servir à d’autres! Parce que nous avons tous besoin d’un espace à soi, de recul, de temps et de solitude pour être de bons parents. Et il y a sans doute moyen d’y parvenir tout en restant unis!