PUBLICITÉ

Leur apprendre le sens de l’effort

Parents et relations familiales image article
Lisez bien, c'est écrit en petits caractères dans notre contrat de parents. Parmi tout ce qu’on doit apprendre d’important à nos enfants, il y a un dossier nommé: le sens de l'effort.
 
Motiver un enfant, c'est sans doute une des tâches les plus difficiles de la vie parentale. Se motiver soi-même, c’est déjà moyennement évident. Le faire pour quelqu'un d'autre, ça monte le coefficient de difficulté.

Vous le savez: C'est beaucoup plus facile de freiner quelqu'un qui va trop vite que de faire avancer quelqu'un d'immobile. Juste comme ça, avez-vous déjà essayé d’habiller un enfant qui décide de faire le mou, vous? C’est ça.
 
Ça s’applique pour toutes les sphères de la vie. Vous souhaitez que votre enfant s’active une peu mais lui préfère végéter? On pousse.
 
Les notes à l’école sont ordinaires et vous SAVEZ qu’avec un minimum d’effort la situation pourrait s’améliorer? On pousse.
 
Vous voulez leur apprendre à participer aux tâches domestiques ou, à tout le moins, gérer le ménage de leur chambre? On pousse (fort).
 
Et avouez, on se sent parfois achalant, de toujours en vouloir plus. On se demande parfois si on n’est pas trop exigeants. Ça m’arrive dans les sports, par exemple. Quand je constate que mes enfants se « pognent le beigne » comme on dit, il m’arrive de bouillir intérieurement.
 
Oui, ce n’est qu’une activité, mais j’ai de la difficulté avec le laisser-aller. Dès leur tout jeune âge, on leur martèle l’idée de « jouer pour s’amuser ». Et maintenant, ai-je le droit d’exiger plus d’efforts dans cette activité? Ah, le grand dilemme parental.
 
En y pensant, vaut peut-être mieux insister que de baisser les bras. Leur apprendre le sens de l’effort, peu importe pour quoi, ça reste utile pour la vie. Tant qu’à faire quelque chose, aussi bien le faire comme il faut.

Alors, plus souvent qu’autrement, il faut se lancer dans des opérations motivation. Mais quel outil choisir? Quand on a essayé le renforcement positif, les récompenses à l'effort, les menaces, les pertes de privilèges et les autres méthodes, on ne sait plus trop sur quel bouton peser.

On s'entend, nous ne sommes pas parfaits non plus. Moi le premier, dans certains domaines, je ne mets pas toujours les efforts suffisants. Mais au moins, j'en comprends les conséquences.
 
C’est sans doute ça, le secret. Favoriser les occasions où ils peuvent l'apprendre par eux-mêmes. On a beau pousser, rien ne vaut l’expérience pour mieux apprivoiser une leçon.
 
En attendant qu’ils le comprennent, il va falloir répéter et valoriser chaque effort. Qui sait, peut-être y aura-t-il une petite étincelle qui va enflammer la passion du succès?
 
On se souhaite bonne chance.