PUBLICITÉ

L'éducation sexuelle et la pornographie

Sexualité 6-7 ANS image article

Question :

Bonjour madame,

Je vous écris car j’aimerais savoir comment aborder le sujet de la pornographie avec mon fils de 12 ans. Douze ans, ça semble peut-être trop jeune, mais j’ai l’impression qu’il a déjà expérimenté certains films...

Récemment, j’ai découvert des adresses dans l’historique de notre ordinateur qui menait vers des sites assez “osés”. Mon fils m’a dit que c’était des “spam” qui étaient apparus en cours de navigation et qu’il n’avait pas fait de recherches sur ce sujet ni exploré les sites en question.

Mais je l’ai aussi entendu chuchoter avec un copain au sujet d’un film qu’ils ont visionné je crois chez ce même copain. Ils se sont tus quand je suis arrivée.

J’ai des amis qui me disent de ne pas m’inquiéter, que c’est naturel “surtout pour un gars” d’explorer le monde de la porno. Que tout le monde l’a déjà fait, etc.

D’autres me font sentir que j’ai manqué à mon rôle de mère...

Comment lui dire que la porno n’est pas représentative de la réalité?

S’il en visionne, risque-t-il de développer des déviances, des habitudes, des croyances, inapropriées?

Je suis mère monoparentale et mon fils ne voit pas son père. Je me sens mal comme femme d’aborder ce sujet avec un garçon qui aurait peut-être plus besoin d’un homme pour en discuter?

Que faire?

S.V

Réponse :

Bonjour,

À l’adolescence, il n’est pas rare que des jeunes naviguent sur des sites pornographiques, de façon volontaire ou involontaire. La curiosité, le désir d’en savoir plus sur la sexualité, l’excitation, l'influence des amis, etc. les motivent dans leurs recherches. 

Actuellement, c’est difficile de contrôler nos jeunes lorsqu'ils naviguent sur Internet, à moins d'être assis à leur côté. Il existe des logiciels de contrôle parental pour filtrer les sites Internet mais souvent, les jeunes sont plus "ratoureux" que nous ou bien ils se rendent chez leurs amis pour regarder de la pornographie. Plus nous interdisons des comportements, plus les enfants sont curieux de trouver ces fameux sites qui nous rendent tellement mal à l'aise, nous les adultes. C'est pourquoi nous devons les outiller pour qu'ils jettent un regard différent et critique sur la pornographie.

La meilleure façon d’intervenir, c’est de lui demander ce qu’il pense de la pornographie et s’il croit qu’elle est le reflet de la réalité, si ses amis visitent ce type de sites, les motifs des jeunes à en visiter, etc. L’important lorsque nous abordons la sexualité avec nos jeunes, c’est important de les amener à développer leur esprit critique. En lui demandant ce qu’il pense de la pornographie, vous pourrez compléter avec certains éléments sur les différences entre la pornographie et la réalité. Il se peut fort bien que votre enfant lève les yeux au ciel si vous abordez ce sujet avec lui, car il sera sans doute persuadé que vous ne connaissez rien là-dedans. Sachez que nos ados écoutent bien plus nos conseils que nous le pensons. En semant une petite graine dans son esprit, il apprendra graduellement à se faire une idée différente de la sexualité versus la pornographie.

Pour être en mesure de lui glisser quelques mots sur le sujet, vous devez vous sentir à l’aise et respecter vos propres limites. Malgré ce que les gens vous disent comme quoi vous avez manqué à votre rôle de mère, je suis plutôt d'avis contraire puisque selon moi, une bonne mère, c'est une femme qui se soucie du bien-être de son enfant, et c'est exactement ce que vous faites présentement en m'écrivant. Vous vous souciez des films qu'ils visitent et vous désirez l'outiller adéquatement. C'est une grande qualité que vous avez et dont vous devez être fière. 

Pour vous aider à aborder le sujet, vous pouvez aussi revenir sur le fait que vous avez vu des sites pornos dans son historique ou utiliser l’actualité pour initier la conversation. Comme par exemple, dans les dernières semaines, les médias ont beaucoup parlé de l’histoire de Samantha Ardente de la rive sud de Québec. Vous pouvez prendre cette nouvelle et lui demander son avis sur le sujet; la porno versus la réalité, la vie privée et la vie publique sur Internet, etc. Que ce soit à la télévision ou dans les journaux, nous avons de belles occasions à prendre au vol pour parler de sexualité. Si vous lui demandez son avis sur le sujet, il sera moins sur ses gardes que si vous lui dites ceci : « Je dois te parler ce soir parce que je crois que tu visites encore des sites pornos et j’ai quelques mises en garde à te faire sur la pornographie et la sexualité. »

Vous dites qu’il serait peut-être plus à l’aise avec un homme. Je tiens à souligner que plusieurs études constatent que la majorité des jeunes, garçon ou fille, se sentent souvent plus à l’aise de parler de sexualité avec leur mère. Au début, il ne sera peut-être pas à ouvert à le faire mais si vous démontrez une ouverture, sans jugement, il apprendra à vous faire confiance et à se confier. C’est important de ne pas critiquer ses points de vue car sinon, il y a de bonnes chances qu'il se referme comme une huître.

Vous vous interrogez à savoir s'il développera des déviances ou pensées erronées parce qu'il visite des sites pornographiques. L'impact du visionnement de la pornographie n'est pas le même chez tout le monde. L'éducation sexuelle reçue en complément lui permettra de se faire une opinion différente sur la pornographie. Les jeunes qui reçoivent seulement une éducation sexuelle basée sur la pornographie, auront sûrement des idées erronées sur la sexualité et les relations amoureuses. À 12 ans, les jeunes sont curieux et c'est courant qu'ils consomment de la pornographie en cachette. Puisque nous sommes conscients de ce fait, nous devons intervenir en tant que parents. Nous devons rester vigilants pour leur inculquer une éducation sexuelle qui parle d'amour, de respect de soi et de l'autre, de plaisir sexuel, etc. De plus, l'adolescent doit comprendre que la sexualité n'est pas axée sur la performance comme c'est démontré dans la pornographie.

J’espère que ces conseils vous seront utiles,


Sophie Brousseau, sexologue
Site internet: www.sophiebrousseau.com

Vous aimeriez poser une question à l'expert? Écrivez ici !