PUBLICITÉ

Les hauts et les bas du désir sexuel pendant la grossesse

Sexualité image article

Question :

Bonjour,

Je suis présentement enceinte de 26 semaines et je dois dire que ma libido est très élevée depuis le début de ma grossesse. Ce qui m'apporte certains questionnements... Suis-je normale?

Par ailleurs, mon mari de son côté, semble vivre une réelle baisse d'appétit sexuel... Il affirme qu'il a peur de blesser le bébé ou de provoquer une fausse couche.... Serait-ce possible? Ne serait-ce pas plutôt parce qu'il ne me désire pas?

Je ne sais plus quoi faire... à part ronger mon frein et espérer qu'après la venue de bébé, notre vie sexuelle reprenne... Même si j'ai peur que ça empire encore avec la fatigue et le manque de temps...

Suis-je la seule à me poser ce genre de questions?  Suis-je trop axée sur le sexe?

Merci

Nathalie

Réponse :

Bonjour Nathalie,

Vous avez bien fait de m’écrire pour avoir l’heure juste. Pour commencer, je tiens à vous rassurer que vous n’êtes pas seule à vivre des changements au niveau de votre vie sexuelle pendant la grossesse. Plusieurs couples voient leur sexualité se transformer à travers les trimestres, positivement ou négativement.

Pendant le 1er trimestre, en raison des nausées et de la fatigue, nous observons une baisse du désir sexuel. Par contre, puisque toutes les femmes n’ont pas ces symptômes en début de grossesse, celles-ci ne voient pas nécessairement leur désir sexuel se modifier. De votre côté, votre libido est plus élevée depuis le début de votre grossesse. Avant votre grossesse, aviez-vous déjà une bonne libido? Si oui, il se peut fort bien que votre intérêt sexuel soit aussi élevé qu’avant.

Le 2e trimestre de la grossesse, je le surnomme la « lune de miel sexuelle ». Les hormones jouent un très grand rôle au cours de cette période. Généralement, les nausées et la fatigue sont disparues donc, nous avons le goût de reprendre le temps perdu, si je peux m’exprimer ainsi. Les seins grossissent et nous nous sentons plus sexy et désirable. Selon un sondage publié dans le livre Désir et grossesse. La sexualité de la femme enceinte, de Héléna Walther, 42% des femmes enceintes ont répondu que la grossesse met de l’avant de nouvelles zones érogènes. Qui dit découvertes de nouvelles zones érogènes, dit découverte de nouveaux plaisirs. Lorsque nous avons des sensations excitantes au lit, nous cherchons à revivre fréquemment ces plaisirs. Dans ce questionnaire, 77% des femmes ont répondu que leurs seins sont plus sensibles qu’avant la grossesse. J’ajoute à ces raisons le sentiment de bien-être que vit certaines femmes pendant cette période.

Nous vivons une étape heureuse de notre vie, ce qui est fort positif sur notre sexualité.

Malgré la hausse du désir sexuel, les conjoints ne sont pas toujours à l’aise de se laisser aller au lit pendant la grossesse. Leurs principales craintes sont les suivantes : « je ne veux pas faire mal au bébé », « si ma conjointe a un orgasme, aura-t-elle une fausse couche », « ma conjointe a eu des pertes de sang au début de la grossesse et je ne voudrais pas qu’il y ait de complications suite à la pénétration » ou « j’ai de la difficulté à accepter que le corps de ma femme se transforme ». Lorsque je rencontre en consultation des couples qui vivent des difficultés sexuelles pendant la grossesse, voici quelques questions que je pose aux hommes : Voyez-vous votre femme comme une amante ou la mère de votre futur enfant? Avez-vous peur de faire mal au bébé ou de le déranger? En général, quelles zones du corps de votre femme vous excitent? Est-ce le cas actuellement avec la grossesse? Par ces questions, nous tentons de cerner si la baisse de désir sexuel est reliée aux peurs de faire mal au bébé, à la difficulté à voir sa femme autrement ou s’il y a d’autres motifs autres que la grossesse.

Avez-vous essayé d’avoir des activités sexuelles sans pénétration? Plusieurs couples préfèrent tourner le dos à la sexualité pendant la grossesse en raison, par exemple, des contraintes des positions ou parce que l’homme a peur de faire mal au bébé. La sexualité, c’est bien plus que la pénétration et c’est dommage d’y tourner le dos pendant ces 9 mois. Rien ne vous empêche de vous masturber ensemble, d’opter pour le sexe oral, de vous offrir des massages sensuels, etc. Bien sûr, tout dépendamment des motifs qui influencent la libido de votre conjoint, vous pourrez mettre en pratique ou non ces alternatives à la pénétration. 

Dans le livre Désir et grossesse. La sexualité de la femme enceinte, 3000 hommes ont répondu à un questionnaire sur la sexualité masculine. À la question, pourquoi ne voulez-vous pas faire l’amour avec votre femme, voici les résultats obtenus : « vous subissez des troubles de l’érection (5%), vous n’avez plus de libido (8%), le corps de votre femme ne vous excite plus (6%), votre femme incarne trop la maternité (8%), l’échographie a déclenché un blocage (3%) et vous avez peur de faire mal au bébé (70%). Donc, je vous suggère d’en parler avec votre chum pour vérifier quelles sont les véritables raisons de sa baisse de désir sexuel. De plus, ce livre Désir et grossesse. La sexualité de la femme enceinte est un ouvrage que je vous suggère qui pourrait répondre à vos questions et vous rassurer que vous n’êtes pas la seule à vivre pareille situation.

Selon une étude publiée dernièrement dans le journal de l’Association médicale canadienne, les femmes enceintes qui veulent rester sexuellement actives n’ont généralement rien à craindre pour leur grossesse. Bien sûr, il y a certaines exceptions, comme par exemple, s’il y a des complications pendant la grossesse. Donc, si vous vivez une belle grossesse, il n’y a aucune raison pour mettre la sexualité de côté.

Contrairement à la croyance populaire, il n’y a aucun risque d’engendrer des blessures à l’enfant lors des relations sexuelles, et ce, jusqu’à l’accouchement. Le fœtus est très bien protégé dans l’utérus et il baigne dans le liquide amniotique. Peu importe votre position, dans aucun cas, le pénis ira à la rencontre du fœtus. Si jamais, après l’orgasme, bébé gigote plus qu’à son habitude, ce n’est pas parce que vous l’avez dérangé mais bien parce que le rythme cardiaque de la mère a augmenté et qu’il réagit en fonction des battements de cœur. Certains hommes ont l’impression, par cette attitude du bébé, qu’il est un spectateur de leur vie sexuelle. Mais rassurez votre conjoint s’il a ce souci. Le bébé a simplement conscience que sa mère se sent bien et il n’y a rien de mal à ça!

Si votre grossesse se déroule normalement, vos orgasmes ne déclencheront pas l’accouchement. Par contre, si jamais votre bébé tarde à arriver et que vous dépassez la date prévue de l’accouchement, une relation sexuelle risque de déclencher les contractions. Voici pourquoi. Dans le sperme, il y a de la prostaglandine qui aide le col à se détendre et à se dilater. De plus, il est possible que les contractions de l’orgasme fassent en sorte que les contractions de travail débutent. 

Si votre chum est inquiet parce qu’il a peur de blesser le bébé ou pour d’autres raisons, je vous invite à lui faire lire ma réponse à votre question. N’hésitez pas à consulter un professionnel si vous avez besoin de conseils.
 
Au plaisir
 
Sophie Brousseau, sexologue

Vous aimeriez poser une question à l'expert? Écrivez ici !