PUBLICITÉ

Maman, d'où viennent les bébés?

Sexualité 4-5 ANS image article

Bonjour madame Brousseau,

Enceinte de quelques mois d’un 2e enfant, mon garçon de 4 ans m’a demandé dernièrement comment on fait les bébés. Depuis qu’il me voit avec ma grosse bedaine, il est très curieux face à l’arrivée de sa petite sœur. Surprise par sa question, je ne savais pas trop quoi lui dire et quoi ne pas lui dire. Que devons-nous répondre à cette fameuse question et à toutes les autres reliées à la sexualité, qui, à mon avis, sortiront bientôt de sa bouche?

 

Josée

 

Bonjour Josée,

Une femme enceinte suscite beaucoup de questionnements chez les tout-petits. Ils se demandent bien comment ce bébé fait pour manger, comment il a bien pu arriver là, par où il sortira, etc. Sur le moment, lorsque l’enfant nous pose une question, nous voulons lui répondre le mieux possible.

Certains parents répondent très simplement tandis que d’autres donnent des explications qui n’en finissent plus. Mais, revenons à la base. Si votre enfant vous demande à quoi sert telle ou telle chose, vous lui répondrez le plus simplement possible. Alors, partant de ce point, pourquoi est-ce que ce serait différent quand il est question de sexualité.

Vous remarquerez qu’immédiatement après lui avoir donné une courte explication à sa question, il retournera à ses jeux ou à ses autres occupations. C’est la même chose pour tout ce qui touche à la sexualité. Votre enfant vous demande comment on fait les bébés? Vous pouvez lui dire qu’un bébé se construit lorsque le papa et la maman font l’amour. S’il continue avec ses questions, pourquoi ne pas lui renvoyer la question en lui demandant comment, selon lui, nous faisons les bébés. Vous le corrigerez au besoin. C’est souvent la meilleure façon de savoir où il se situe exactement face à ses connaissances sur la sexualité.

De plus, vous avez certainement acheté ou loué des livres sur la grossesse. Montrez-lui des photos de fœtus, à chaque étape de votre grossesse. Il comprendra mieux ce qui se passe dans le ventre de sa maman. Et s’il a d’autres questions, répondez-lui sans trop de détails mais toujours avec de vraies réponses.

Que ce soit à la garderie ou à l’école, les enfants apprennent toutes sortes de mots. Les enfants entendent toutes nos conversations, écoutent des émissions de télés, discutent avec les amis de la garderie, etc., ce qui les poussent à nous demander toutes sortes de choses.

En voici des exemples : C’est quoi un homosexuel? Est-ce que je peux embrasser mes amis sur la bouche? Pourquoi je n’ai pas de pénis moi? Peu importe la question, renvoyez-lui la balle et n’essayez pas de lui sortir de longues phrases qui n’en finissent plus.

Dernièrement, une maman d’une petite fille de 3 ans  tenait dans sa main une serviette sanitaire. La petite fille lui a alors demandé ce que c’était. La maman lui répondit que c’était une serviette sanitaire. La jeune fille est retournée jouer avec ses poupées. Inutile de lui répondre que les mamans les utilisent pendant qu'elles ont leurs règles à tous les mois, parce qu’elles ont des pertes de sang et ne désirent pas tacher leurs sous-vêtements. Trop d’informations pour cette jeune fille, qui, à la base, voulait seulement connaître son utilité.

Votre enfant vous demande pourquoi ses cheveux sont bruns et ceux de son frère sont blonds? Vous trouverez certainement une réponse très simple à lui fournir. Donc, si votre fille vous demande pourquoi elle n’a pas de pénis, répondez-lui que les petites filles ont des vulves et les garçons des pénis. Les filles et les garçons sont différents. Il ne faut pas chercher bien loin nos réponses. L’important, c’est de répondre à toutes ses questions, sans rire de lui. C’est ainsi que la confiance se développe. Plus tard, s’il sait que vous ne le jugez pas et que vous avez une oreille attentive, il sera à l’aise de vous faire des confidences et vous demander votre avis. 

 

Pour poser une questions à notre experte: experts@yoopa.ca

Pour communiquer avec Sophie Brousseau directement pour un rendez-vous, cliquez ici!