PUBLICITÉ

15 choses dont on ne nous parle pas nécessairement avant un accouchement

Grossesse 0-24 MOIS image article

Quand on tombe enceinte pour la première fois, on nous bombarde de mille informations, Pourtant, on ne nous dit pas « tout ». Comme si c’était une évidence de savoir certains « détails ».

 

Une mini enquête auprès de mamans de mon entourage m’a démontré que c’était assez courant de ne pas savoir :

 

  • que même si bébé n’est plus dans notre ventre, rien ne dit que ce même ventre acceptera de rentrer dans notre jean d’avant. Qu’il (le ventre) sera tellement mou qu’il risquerait en fait de se prendre dans la fermeture éclair!

 

  • qu’un placenta, ça peut mettre du temps à sortir…

 

  •  que lorsque bébé sera sorti et qu’on croira la souffrance terminée, il se peut que des gens enfoncent leurs mains dans ledit ventre mou, comme pour sortir par notre dos. Et qu’il se peut que le docteur mette ses talents de couture à profit… dans notre entre jambes…

 

  • qu’exercices de Kegel ou pas, il est possible de devoir serrer les cuisses souvent, en cas d’éternuements, de toux, de vomissements, de « penchage pour ramassage » et qu’aller sur le trampoline avec les ainés peut être à proscrire pour un bon bout. (En gros, attention aux fuites!)

 

  • que crèmes et huiles ou non, des vergetures, quand ça veut sortir… ça sort.

 

  • que toutes les mères ne tombent pas en amour automatiquement avec leur poupon et que c’est correct comme ça.

 

  • que tirer le lait maternel dans les trois premières semaines peut faire diminuer de beaucoup la production lactée.

 

  • que si on n’allaite pas, boire une boisson gazeuse peut nous faire des seins énormes, bétonnés et… douloureux

 

  • que tout le monde ne perd pas de poids super rapidement en allaitant. Pour certaines (dont mon docteur), la perte de poids commence après la sevrage. (Bref, ne pas choisir d’allaiter par désir de maigrir. Se trouver une autre motivation ;))

 

  • que tous les nouveaux nés perdent du poids quelques jours après la naissance. Qu’il ne faut donc pas se laisser culpabiliser par la visite (ou l’infirmière, car il y en a souvent une dans le genre par séjour hospitalier…)

 

  • que la deuxième nuit de vie d’un nouveau né peut être très pénible et vous épuiser. Une question de changement dans la production des selles, parait-il.

 

  • que même « branchée » de partout, on a le droit de choisir la position que l’on veut pour procéder à « l’expulsion »

 

  • qu’un hémorroïde… ça peut être vraiment gros!

 

  • que les premiers jours, allaiter peut faire assez mal… au ventre (contractions)

 

 
 
 
Mamans d’expérience, avez-vous des points à ajouter à cette liste?