PUBLICITÉ

Impulsions de femme enceinte

Grossesse image article
Je suis une personne passablement impulsive, même si j’ai appris à un peu plus réfléchir avant d’agir (et parfois de parler!) au fil du temps.
 
Mais pendant mes grossesses, j’ai eu certaines impulsions… douteuses.

Rien de pervers, rassurez-vous! Mais le genre d’envies qui ne me ressemblaient pas.
 
Comme acheter des CD qui me semblaient fabuleux sur le coup, que j’ai écoutés en boucle pendant des semaines… pour les oublier dans des fonds de tiroir après l’accouchement.
 
Comme me procurer beaucoup trop de vêtements de maternité, pas toujours vraiment beaux ni confortables. Ça va de ma première salopette en 1994 à cet affreux haut d’allaitement jaune de 2015 qui me faisait ressembler à Tweety Bird même si la vendeuse prétendait le contraire…
 
Comme me faire couper les cheveux… beaucoup trop court. Ça m’a pris 3 grossesses avant de comprendre qu’il me fallait résister à cette pulsion!
 
Comme acheter des billets pour un show au Centre Bell, en occultant le fait que j’allaiterais encore lors de sa tenue et que je serais bien trop fatiguée de toute façon pour y aller.
 
Comme ce matelas pour notre lit, que Chéri m’a laissé choisir enceinte… Je l’ai pris BEAUCOUP trop mou! Sur le coup, ça me paraissait une bonne idée, d’y caler ma bédaine. De plus, il était plus « écologique » en version molle… Mais à ce prix, on ne change pas un tel item après la naissance! On assume mon choix depuis presque 8 ans…
 
Comme me procurer trop de trucs pour bébé. Vêtements et gadgets pas toujours utiles au final…
 
Comme  décider que c’était aujourd’hui et pas un autre jour qu’on devait se trouver le berceau et la poussette… Même s’il restait bien du temps encore pour ça !
 
Sans oublier les émotions et les pensées, extériorisées souvent sans filtre… 
 
Et les célèbres envies alimentaires!
 
Heureusement, je n’ai acheté de maison, de voiture ni redécoré notre demeure pendant que mes hormones me rendaient… bizarre. Je n’ose pas imaginer les dégâts que j’aurais pu réaliser!
 
Bizarrement, je n’ai pas trouvé de documentation sur l’impulsivité de la future maman… Est-ce à dire que je suis la seule à faire des choix trop rapides (et souvent trop laids!) quand je porte un héritier?
 
J’aimerais vous lire là-dessus! Histoire de - peut-être - me rassurer!