PUBLICITÉ

Causes du râle après la bronchiolite

Maladies et infections 0-24 MOIS image article
Présenté par

Un virus serait derrière la prévalence du râle après qu’un bébé ait eu une bronchiolite.

La bronchiolite est des plus courantes chez les poupons. Or, on lit dans l’European Respiratory Journal que les antécédents familiaux et les rhinovirus seraient en cause dans la prévalence du râle après ladite maladie.

Rappelons que les rhinovirus, reconnus pour leur développement adapté aux voies nasales, sont les agents principaux du rhume et de la rhinite. Il en existe plus de 100 sortes.

Parce que la bronchiolite regroupe plusieurs souches de maladies, sa relation de cause à effet avec l’asthme, la tendance aux allergies et le râle demeure controversée.

Des chercheurs ont tout de même établi une corrélation après avoir suivi 313 enfants qui avaient été hospitalisés pour une bronchiolite avant l’âge de 1 an.

Après analyse du contenu de leurs fosses nasales et suivi auprès des familles pour détecter une respiration sifflante, les chercheurs ont bel et bien identifié le rhinovirus (ratio de 3,3) et les antécédents familiaux d’asthme (ratio de 2,5) comme facteurs de risque indépendants du râle après une bronchiolite.

 

À lire également

Dangers d’un médicament pour femme enceinte