PUBLICITÉ

Quand un oubli cause le pire drame

Soins et prévention image article
Quand j’étais plus jeune et que j’apprenais qu’un parent avait oublié son enfant dans l’auto, avec les conséquences atroces qui suivaient en général, je ne comprenais pas. Je jugeais. 
 
Encore récemment, en visionnant un épisode de la série Ruptures dans lequel un père avait oublié son bébé, j’avais du mal à le trouver sympathique.
 
Aujourd’hui, quand je prends connaissance d’un tel drame, je suis plus empathique… J’ai mal pour l’enfant, pour sa famille, mais aussi pour ce parent condamné sur la place publique.
 
C’est arrivé cette semaine dans ma région. Je ne connais pas le papa en question. Mais je n’arrive pas à le juger. Je pense à la douleur incommensurable qu’il doit ressentir. Comment se relève-t-on d’un tel drame?
 
La douleur de perdre son enfant. La culpabilité puissance 10 000 d’avoir été celui qui oublie et qui ne pourra jamais plus oublier. La solitude… Le regard des autres… celu des étrangers,  mais encore plus, celui des proches…
 
Et le jugement. En cas d’incendie, d’accident de voiture, de kidnapping, etc., il se trouve des gens pour compatir. En cas de maladie, tout le monde compatit.
 
Ici, la compassion est pas mal moins étendue…
 
Pourtant, on ne parle pas de parents assassins ou tortionnaires ou d’inconscient laissant un bébé dans l’auto pour aller magasiner au frais en solo.
 
Je ne conduis pas. Mais je présume que parfois, la routine (ou le changement dans la routine), les préoccupations et le stress peuvent faire oublier un enfant endormi ou silencieux… Et peut-être que toute la journée, notre cerveau ne peut concevoir cet oubli…
 
Je ne suis pas psy, je n’ai pas étudié la question. Je me dis seulement que condamner le parent sans avoir vécu ce qu’il vit, c’est un réflexe peut-être normal, mais cruel et bien inutile. 
 
Par contre, si on mettait nos énergies à trouver des outils de prévention? Des systèmes de sécurité? 
 
Il est bien difficile d’enlever du stress et des préoccupations de la tête des parents. Mais à notre ère technologique, comment se fait-il que les sièges d’enfants et les voitures ne soient pas équipées de systèmes d’avertissement?
 
Un siège qui envoie un message dans le téléphone des propriétaires du véhicule lorsque le poids d’une personne est détecté quand les portières sont verrouillées. Une sonnerie qui rappelle au conducteur de vérifier à l’arrière.  Une alarme qui sonne aussi fort que l’antivol quand un enfant reste dans une auto…
 
Ce n’est pas moi la pro de l’électronique, mais mon frigo me harcèle quand j’oubli sa porte ouverte. Ma cuisinière sonne à répétition quand le minuteur a terminé sa course. Les appplications de jeux de ma fille m’envoient des rappels!
 
S’il-vous-plait, constructeurs et inventeurs, penchez-vous sur la question! Je sais bien que ce n'est pas ce qui est le plsu rentable pour vous, puisque ce genre de drame est assez rare. Mais combien vaut une vie humaine que vous pourriez sauver? Et ça vous fera un argument de vente supplémentaire (oui j'assume ce cynisme).
 
Et à ce papa que je ne connais pas. À cette maman et ces enfants en deuil…  Je n’ai pas de mots pour vous réduire votre douleur. Tout ce que je peux faire, c’est ne pas participer au jugement et aux reproches…