PUBLICITÉ

Ce qui arrive en dormant avec notre enfant

Sommeil image article
À peu près tous les parents finissent un jour par partager le lit avec leur enfant. Parfois à cause d’un cauchemar, d’une peur subite, d’un séjour en camping ou juste comme ça, pour le fun.
 
Les enfants adorent ça. Mais nous, on ne passe pas toujours la meilleure nuit de notre vie.
 
En dormant avec eux, voici ce qui risque de se produire :
 
  1. La surprise douloureuse

Un classique. On reçoit subitement un solide coup de bras (ou de pied, ou de coude…) en plein milieu du visage, ce qui provoque un joli réveil en sursaut et de longues minutes à se remettre de la crise d’apoplexie. Habituellement, ça survient quand on est en plein cœur du sommeil profond.
 
 
  1. Le moteur de tondeuse

Oui, les ronflements existent à tout âge. On a peine à croire qu’une si jolie frimousse puisse émette un bruit si désagréable en dormant.
 
 
  1. Une voix dans la nuit

Des fois, ils parlent dans leur sommeil. Comme notre réflexe est de toujours leur répondre, il est possible qu’on le fasse aussi spontanément en pleine nuit.
 
 
  1. La toupie

Ils commencent à dormir de façon à peu près normale puis ils essaient les variantes en diagonale, à l’envers, sur nous, la tête en dehors du lit, etc. Si on leur mettait un bracelet fitbit, on calculerait sans doute l’équivalent d’un demi marathon en déplacements nocturnes.
 
 
  1. L’aimant à couverture

Par un tour de passe-passe qu’eux seuls connaissent, ils finissent par avoir toutes les couvertures. Il faut l’avouer, c’est un phénomène assez rare chez les enfants. Habituellement, c’est plutôt la technique préférée de la conjointe.
 
 
  1. Le vide

Des fois on se réveille en plein milieu de la nuit et on découvre avec stupeur un enfant sans aucune couverture sur lui. Notre instinct étant ce qu’il est, on se sent mal et on y remédie aussitôt. Puis ça se reproduit. Et encore un peu plus tard. Finalement on passe la nuit à replacer des couvertures sur un enfant qui pourtant s’en passerait aisément.
 
 
  1. Le bord du précipice

Mal dormir toute la nuit parce qu’on manque de place et qu’on a peur d’écraser son partenaire en bougeant, ça arrive souvent. C’est l’équivalent de dormir entre le bord d’une falaise et une douzaine d’œufs.
 
 
  1. La fournaise

Avoir trop chaud toute la nuit parce qu’une petite fournaise est collée sur nous, c’est une situation fort plausible. On se demande comment un si petit corps peut dégager autant de chaleur.
 
 
  1. Le bonheur

Ben quoi? C’est possible que tout se passe bien et qu’on passe une très bonne nuit. Par contre, ça n’arrive qu’une fois.
 
 
  1. Et la certitude

Les enfants demanderont assurément de dormir encore avec nous le lendemain. Parce que peu importe comment NOUS avons dormi, eux passent toujours une excellente nuit collée sur leurs parents.
 
Faites de beaux rêves!